Accueil
A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî
Hassan Ben Tahar al-karkary
Biographies-Postérieurs
Écrit par Derwish al-Alawi   
Lundi, 04 Mars 2013 18:36

Son nom et sa lignée: Il est l’Imâm, le pieux, le dévot, caché entre les Maîtres des gens d’Allâh, océan de gnose et de mysticisme, source des secrets de la Connaissance divine (ma’rifa), notre Maître et Sheykh de notre Sheykh, le Connaissant par Allâh, Mawlay al-Hassan al-Karkariy, fils du Connaissant par Allâh Mawlay at-Tâhir al-Karkariy, fils du Connaissant par Allâh Mawlay Muhammad al-Fardiy, fils du Connaissant par Allâh Mawlay at-Tayyib, fils du Connaissant par Allâh Mawlay Muhammad ibn Qaddoûr al-Wakîliy, par lequel la lignée remonte jusqu’à Sayidinâ wa Mawlânâ RassoûliLlâh (sallAllâhu ‘alayhi wa sallam).

Mise à jour le Lundi, 18 Septembre 2017 18:07
Lire la suite...
 
Les règles et les bons comportements dans les mosquées
Son enseignement (§)
Écrit par Derwish al-Alawi   
Samedi, 29 Décembre 2012 17:06

 

Les mosquées sont les maisons de Dieu, et celui qui aime Dieu aime sa maison, et multiplie ses visites en elles, Allah le Très Haut dit: " Les mosquées sont consacrées à Allah: n'invoquez donc personne avec Allah" . L'invité, lorsqu'il entre dans la cour des généreux et des seigneurs, il sera touché par leurs grâces et bénéficiera de leurs largesses et leurs faveurs. Comment alors serait le cas de celui qui est le hôte du Plus Généreux et le Seigneur des Mondes ? D'après Abu Sa'îd al-Khoudri, qu'Allah soit satisfait de lui, que le Messager d'Allah (sallallahou alayhi wa sallam), a dit, d'après son Seigneur qui dit : "Mes Maisons sur terre sont les mosquées, alors bienheureux le serviteur qui se purifie chez lui puis Me rend visite dans Ma Maison ! N’est-ce pas un devoir pour Celui qui Est visité d’honorer celui qui Le visite ?" "Abou Naïm.

Mise à jour le Samedi, 20 Avril 2013 09:11
Lire la suite...
 
Le code de conduite dans la voie des soufis
Aplication
Écrit par Derwish al-Alawi   
Samedi, 29 Décembre 2012 16:43

 

Titre original : L'emblème du succès dans le comportement au sein de la voie (Un poème du maître des maîtres Abû Madiyan Shu'ayb, que Dieu sanctifie son esprit). Complété par le grand maître (Mohiyu-Dîn Ibn 'Arabî, que Dieu sanctifie son esprit). Commenté par (Ibn Ata-Allah al-Iskandarî, que Dieu sanctifie son esprit).

Mise à jour le Samedi, 27 Avril 2013 02:30
Lire la suite...
 
Les mérites du mois de Dhul Hijja
Son enseignement (§)
Écrit par Derwish al-Alawi   
Samedi, 29 Décembre 2012 16:37

 

Louange à Allah qui a permis à ses serviteurs de bonnes saisons variées pour qu'ils s'investissent dans les bonnes actions et se rattrapent de la négligence et de l'abandon. Allah a fait répéter cinq fois par jour, comme les cinq prières quotidiennes et fait répéter une fois par semaine, tels que les vendredis et fait répéter une fois par an comme le mois sacré du Ramadan et le pèlerinage à la Maison Sacrée de Dieu. Également Il a favorisé certains endroits à d'autres.

Mise à jour le Samedi, 20 Avril 2013 09:11
Lire la suite...
 
Prêche du Prophète Muhammad au dernier jour du mois de Chaâban
Son enseignement (§)
Écrit par Derwish al-Alawi   
Samedi, 29 Décembre 2012 16:34

 

Salman Al-Farissi que Dieu l'agrée ( radiya Allah ‘anhou) a dit: "Au dernier jour du mois de Cha'ban, le Messager de Dieu (saws) nous fit ce discours: "O hommes! Un mois magnifique et béni s'approche de vous, un mois qui renferme une nuit qui est meilleure que mille mois. Dieu a fait de son jeûne une prescription et de ses prières nocturnes un acte surérogatoire. Quiconque, pendant ce mois, s'approche de Dieu, par un acte de charité, est semblable à celui qui s'acquitte d'une des obligations prescrites en dehors de ce mois, et quiconque s'y acquitte d’un devoir prescrit, est semblable à celui qui s'acquitte de soixante-dix en dehors de lui. C'est le mois de la patience, et la patience ne sera rétribuée que par le Paradis. Il est aussi le mois du réconfort et un mois où les biens du croyant seront augmentés.

Mise à jour le Samedi, 20 Avril 2013 09:12
Lire la suite...
 
Confrèries religieuses en Algérie jusqu'en 1890
Le soufisme algérien à travers l'histoire
Écrit par Colonel NIOX   
Samedi, 29 Décembre 2012 16:24

Le regard extérieur du Colonel NIOX (qui sera plus tard Général) renvoie aussi bien au spectacle qu’à l’inspection, surtout on peut regarder sans être vu, la glace sans tain ne fut- elle pas l’outil idéal d’une psychologie qui se voulait scientifique et objective ? L'idée de nationalité et la notion de patrie font défaut dans la société musulmane; comme nous l'avons dit, l'Arabe, en particulier, ne conçoit pas nettement une collectivité d'intérêts supérieure à la tribu; dans certains cas et momentanément, à une confédération de tribus. C'est ce qui explique pourquoi la conquête française, comme les conquêtes antérieures, a été relativement si facile. Abd el-Kader a échoué lorsqu'il a voulu constituer le royaume arabe, dont nous lui avions en quelque sorte donné l'idée; ainsi échoueront sans doute toujours, fort heureusement pour nous, les tentatives qui pourront être faites dans l'avenir pour réunir dans une même pensée de révolte les populations de l'Algérie.

Mise à jour le Mardi, 05 Août 2014 01:07
Lire la suite...
 
L’enseignement initiatique de Sidi Boumediene
Explications
Écrit par Ghawthi Hadj Eddine Sari Ali   
Samedi, 29 Décembre 2012 16:22

 

Sidi Boumediene est le « saint patron » de Tlemcen, dit on communément. En langage parlé en Algérie, on dira « muwl el bled », ce qui signifierait approximativement la même chose, avec une acception différente de la « sainteté », « saint » ou Qudûs étant réserve en islam au Seul Créateur subhânahu Wa ta’âlâ. L’éducation dispensée par les maîtres des écoles traditionnelles ou zawiyya insiste sur le fait qu’en islam il n’y a pas « d’intercesseur » auprès de Dieu et le « wali »( traduit par saint) n’est qu’une « wasîla » , le « support », l’aide dans le chemin ou tarîqa qui mènerait â l’assistance divine ; â l’instar du « bâton » de Moise, le wali ou « ami » de Dieu, n’aide le cheminant que par La Loi Révélée, assurant « équilibre et connaissance », harmonie nécessaire entre l’exotérique et l’ésotérique (zâhir et bâtine ou chari’a et haqiqa). Les enseignements des wali sont pérennises par les ecoles traditionnelles, les zawiyyas, qui ont pour éponymes des Maitres dûment relies â des chaînes de maîtres remontant â notre Prophète ‘aleyhi es-Salaam.

Mise à jour le Dimanche, 07 Avril 2013 16:09
Lire la suite...
 
«DébutPrécédent11121314151617181920SuivantFin»

Page 11 sur 57
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.

Sublîmes Noms d'Allah

mudhill.jpg

Visiteurs en ligne

Nous avons 20 invités en ligne

Soutenez-nous

Notre travail vous plait ? Soutenez-nous en faisant un don.
En vérité Allah ne laisse pas perdre la récompense des bienfaiteurs.

(إِنَّ اللَّهَ لَا يُضِيعُ أَجْرَ الْمُحْسِنِينَ)