Accueil
A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî
Le soufisme algérien à l'époque coloniale
Le soufisme algérien à travers l'histoire
Écrit par Omar Benaissa   
Mardi, 05 Août 2014 00:50

Lorsqu’au premier tiers du XIXème siècle, la France se lance à la conquête de l’Afrique du nord, en particulier de l’Algérie, le soufisme se trouvait déjà organisé en confréries depuis bien longtemps. En 1897, Depont et Coppolani, dans leur livre intitulé Les confréries religieuses musulmanes en dénombrent vingt-trois dans le pays. Certaines étaient d’origine orientale (Syrie, Iran, Turquie, etc.), et s’étaient implantées comme des antennes locales rattachées encore à leur Q.G. en Orient. D’autres avaient pris leur indépendance vis-à-vis des cheikhs du Levant, et avaient même adopté le nom de leur fondateur ou rénovateur local.

Mise à jour le Vendredi, 08 Août 2014 19:31
Lire la suite...
 
l’influence mystique sur l'occident de Hazrat Inayat Khan et du Cheikh Ahmad Al-‘Alawi
Articles au sujet du Maître
Écrit par Asma Sassi   
Lundi, 04 Août 2014 23:30

Au cours du premier quart du XXe siècle, des maîtres spirituels venant des mondes musulmans attirent par leurs doctrines mystiques l’attention de nombreux artistes et intellectuels occidentaux 1. Parmi les ordres spirituels qui émergent aux États-Unis et en Europe occidentale, le Mouvement Soufi de l’Indien Hazrat Inayat Khan (1882-1927) et la confrérie ‘Alawiyya de l’Algérien Ahmad Al-‘Alawi (1869-1934) sont ceux qui ont laissé le plus de traces écrites de leur genèse et des conditions concrètes dans lesquelles des Occidentaux ont été amenés à y adhérer. Par la qualité des archives que ces groupes ont conservées jusqu’aujourd’hui, l’historien est en mesure d’étudier dans les détails les rapports qu’ils créent entre islam et occident durant la période coloniale ainsi que le phénomène de conversion des Occidentaux au soufisme, courant mystique de l’islam.

Mise à jour le Vendredi, 08 Août 2014 19:30
Lire la suite...
 
Sur le Cheikh al-Alawî et sa confrérie
Articles au sujet du Maître
Écrit par Derwish al-Alawi   
Samedi, 02 Août 2014 13:47

Ces éléments sont principalement extraits d'un ouvrage universitaire, publié sur le site Éditions La Caravane. Sans autorisation de reproduire sur notre site, nous reproduisons des liens qui dirigent directement vers le site Éditions La Caravane.

Mise à jour le Vendredi, 08 Août 2014 19:32
Lire la suite...
 
Quelle présence d’Ibn ‘Arabî dans l'œuvre et l'enseignement spirituels du cheikh Ahmad al-‘Alâwî
Articles au sujet du Maître
Écrit par Eric Younes Geoffroy   
Mercredi, 11 Juin 2014 16:36

Le cheikh Ahmad al-‘Alâwî de Mostaganem est trop connu pour qu'il soit nécessaire d’en faire une présentation exhaustive. Rappelons cependant que, devenu le cheikh de l'une des branches de la Shâdhiliyya-Darqâwiyya en 1909, son charisme personnel et ses choix initiatiques (tels que la pratique assidue de la khalwa pour les disciples) l'amenèrent à fonder sa propre branche, la ‘Alâwiyya. Identifié par certains comme le « rénovateur du XIVe siècle de l'hégire », il a exercé une influence spirituelle au Maghreb et au Moyen-Orient, mais celle-ci a surtout fécondé l'Occident à partir des années 1920. 1

Mise à jour le Vendredi, 08 Août 2014 19:32
Lire la suite...
 
The Contemporary Sufi Heritage of Shaykh Ahmad Ibn Mustafa al-‘Alawī : The Seven Spiritual Stages of the Sufi Path
Articles written
Écrit par Omneya Nabil Muhammad Ayad   
Jeudi, 22 Mai 2014 00:00

Chapter 1 : Introduction

This thesis is dedicated to examining and analyzing one of the Sufi works of Shaykh Ahmed b. Mustafa al-‘Alawī (1869-1934) who was born in Mustaghānim in Algeria and is considered to be one of the contemporary Sufi revivalists of the Twentieth century. The testimonies that were attested by many Western and Eastern intellectuals confirm the essentiality and the profound effect of his writings that were spread not only throughout North Africa but also found its way to Europe and took Paris and Marseille as centers for spiritual teachings. Shaykh al-‘Alawī wrote and published between 1910 and 1930 more than ten works and several of them found their way to a second edition. The publication houses varied in location between Algiers, Tunis, Cairo, Damascus and Mustaghānim.

Mise à jour le Vendredi, 30 Mai 2014 15:38
Lire la suite...
 
Ghaoutsi Benabadji
Biographies-Postérieurs
Écrit par Derwish al-Alawi   
Jeudi, 10 Avril 2014 02:18

Ghaoutsi Benabadji, de la ville de Tlemcen. Commerçant et propriétaire. Disciple du Cheikh al-Alawî et vice-président de l'association cultuelle musulmane de Tlemcen constituée en Mai 1931. Il fut parmi les disciples qui ont accompagné le Cheikh al-Alawî lors de son pèlerinage au lieux saints en 1930.

Mise à jour le Vendredi, 10 Avril 2015 02:42
 
A propos des correspondances du Cheikh al-Alawî
Commentaires
Écrit par Derwish al-Alawi   
Jeudi, 10 Avril 2014 02:08

Ces documents rarissimes (lettres adressées au Cheikh al-Alawî), appartiennent aux archives de la Tarîqa Alawiyya et ne constituent qu'une infime partie de ce que celle-ci contient en documents, manuscrits anciens et modernes. Ces quelques lettres peuvent toutefois en donner une idée. Il faut également noter la lettre de M. Taillard au Cheikh al-Alawî ; il est question de ce personnage au chapitre là où Abd-al-Karim Jossot le décrit sous son nom musulman, Jaafar, ainsi que sa compagne Myriam (Sereno). Quant aux lecteurs déjà avertis de l'histoire contemporaine de l'Islam, ils apprécieront la variété étonnante de contacts que le Cheikh al-Alawî entretenait avec des personnages connus ou même célèbres de son époque.

Mise à jour le Vendredi, 10 Avril 2015 02:12
Lire la suite...
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 9 sur 57
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.

Sublîmes Noms d'Allah

sami.jpg

Visiteurs en ligne

Nous avons 26 invités en ligne

Soutenez-nous

Notre travail vous plait ? Soutenez-nous en faisant un don.
En vérité Allah ne laisse pas perdre la récompense des bienfaiteurs.

(إِنَّ اللَّهَ لَا يُضِيعُ أَجْرَ الْمُحْسِنِينَ)