Accueil
A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî
Cheikh al-Alawî - le Centenaire de l'Algérie
Articles relatant les questions et les réponses
Écrit par Les Annales coloniales   
Mardi, 30 Juillet 1929 08:03

Ce qu'en pense un grand Marabout, le cheikh Ben Alioua, le chef respecté d'une confrérie allaouite nouvelle et solide à Rélizane, qui groupe des milliers d'adeptes au Maroc, en Algérie, en Tunisie et même à Paris, où il a déjà une Zaouïa, un érudit et un « soufi » doublé d'un grand philanthrope, le type représentatif du marabout modeste, bon et charitable, a confié à la Presse son opinion sur le centenaire de l'Algérie française. Il nous a paru intéressant de reproduire en substance cette pensée autorisée.

Mise à jour le Mercredi, 17 Décembre 2014 08:39
Lire la suite...
 
Les Alaouïas, Notre rive, Revue nord-africaine illustré, 01/1929
Articles des journaux et magazines de l'époque
Écrit par La presse algérienne   
Mardi, 01 Janvier 1929 16:04

 

Passons à un journal qui se publie à Mostaganem : « El Balaghe El Djazaïri ». Sous le nom du « Balaghe » on lit : Journal scientifique, d'instruction spirituelle et de défense, rédigé par une élite algérienne dont la devise est : Nous sommes Musulmans, avant tout. »

Mise à jour le Dimanche, 12 Mai 2013 10:42
Lire la suite...
 
Shaikh al-Alawî - Treatise on the invocation of the divine Name
Articles written
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Dimanche, 25 Décembre 1927 14:16

[Shaykh Ahmad al-Alawî was born in Mostaganem, Algeria, in 1869. He never obtained any formal schooling, although he learned the Qur’ān from his father at home. He later earned his living as a cobbler, but he was deeply religious by nature, and thirsty for knowledge. His meeting with his spiritual master, Shaykh Muhammad Al-Būzīdī, was crucial in his spiritual awakening. Al-Alawî had at that time been involved in developing magical powers such as charming snakes, but Shaykh Al-Būzīdī turned him away from this and awakened him to his true nature. After his master’s death, al-Alawî was elected to succeed him as Shaykh. He first resisted this call, and for several months in 1909 travelled to Tunis, Tripoli, and Istanbul. Upon his return to Algeria, however, al-Alawî duly assumed his spiritual function and became so influential that, as early as 1923, he was reported as having in the region of one hundred thousand disciples. The Shaykh al-Alawî died in 1934. His emphasis on the way of the invocation is beautifully expressed in his statement: “Remembrance is the mightiest rule of the religion. . . . The law was not enjoined upon us, neither were the rites of worship ordained, but for the sake of establishing the remembrance of God.” The epistle from which the following passages have been excerpted was addressed to a fellow Muslim who held the Sufi practice of the invocation of the Name of God in suspicion…]

Mise à jour le Vendredi, 12 Décembre 2014 04:07
Lire la suite...
 
Shaykh al-Alawî - On Permissibility of Using the Unique Name of Allah in Dhikr
Articles written
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Dimanche, 25 Décembre 1927 11:52

Praise belongs to Allah and it is sufficient, and peace on His chosen slaves. From the slave of his Lord, Ahmad ibn Mustafa al-'Alawi al-Mustaghanami. Peace be upon you and the mercy of Allah and His blessings. As for our subject, esteemed brother, I recall the discussion between us during your short visit when I saw you angered at your brothers the 'Alawiyun, as it seemed to me then, not for any wrong they do but just because they are infatuated with having the solitary name on their tongues, and that is their saying ALLAH.

Mise à jour le Mardi, 30 Avril 2013 22:35
Lire la suite...
 
Abdul-Karîm Jossot - Si Ahmed Benalioua
Articles au sujet du Maître
Écrit par Abdul-Karîm Gustave Jossot   
Jeudi, 15 Décembre 1927 11:25

Très grand, très droit ;  j’examinais le maître ; lui aussi me dévisagea ; nos regards se croisèrent. Si Ahmed Benalioua ® est âgé de cinquante six ans (1924), il a une belle tête de Christ douloureux et tendre. Sa longue barbe offre cette particularité que, noire sur le menton, elle est blanche sur les joues. Le visage maigre, ascétique, a une expression hautaine et fermée. Dés que les paupières se lèvent, elles découvrent des yeux rieurs ; les lèvres charnues s’entrouvrent en un sourire très doux ; l’homme qui parle est tout différent de celui qui se taisait ; les mots s’échappent de sa bouche avec volubilité ; de temps en temps les phrases sont coupées d’un « ya hakka sidi ? » (N’est ce pas sidi ?) Quêteur d’approbation. Puis, quand la parole s’arrête, le sourire se fige brusquement ; le visage se ferme en même temps que s’abaissent les paupières ; le masque reprend sa rigidité hiératique.

Mise à jour le Lundi, 15 Décembre 2014 11:49
Lire la suite...
 
Cheikh sidi Ahmed Ben Aliwa, marabout moderne et francophile
Articles au sujet du Maître
Écrit par Jean-Henri Probst-Biraben   
Vendredi, 25 Novembre 1927 16:27

Au retour d’un voyage d’études en Algérie, nous devons rendre hommage à un chef religieux, ami du progrès et de la France, le Cheikh Ahmed Ben Aliwa, de Mostaganem. Ce grand mystique prêche l’amour … à ses deux cent et quelques milles adeptes, de Syrie, du Yémen, de l’Égypte, de la Tripolitaine (Libye), de la Tunisie, de l’Algérie et du Maroc. L'appui moral des marabouts musulmans est assez rare pour qu’on le signale et qu’on le glorifie, quand on a la chance de le rencontrer.

Mise à jour le Vendredi, 23 Mai 2014 01:53
Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - le progrès et la religion
Articles relatant les questions et les réponses
Écrit par L’Écho d'Alger   
Dimanche, 14 Août 1927 10:00

De passage à Alger, M. Benalioua, le vénéré Cheikh de la Zaouïa El Alaouia de Mostaganem, est venu assister aux fêtes données à l'occasion du retour de la Mecque. De plusieurs pèlerins dont un membre de la famille Bendimred, bien estimé dans notre ville. Nous avons eu le plaisir de nous entretenir quelques instants avec le Cheikh Benalioua. L'esprit le plus cultivé se plait à entendre le Cheikh discuter sur les choses de ce monde et sur celles de l'au delà, et même sur la civilisation actuelle. Il ne se renferme pas comme certains Cheikhs dans un fanatisme exempt de toute tolérance, au contraire pour M. Benalioua.

Lire la suite...
 
«DébutPrécédent51525354555657SuivantFin»

Page 53 sur 57
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.

Sublîmes Noms d'Allah

awwal.jpg

Visiteurs en ligne

Nous avons 9 invités en ligne

Soutenez-nous

Notre travail vous plait ? Soutenez-nous en faisant un don.
En vérité Allah ne laisse pas perdre la récompense des bienfaiteurs.

(إِنَّ اللَّهَ لَا يُضِيعُ أَجْرَ الْمُحْسِنِينَ)