Accueil
A.C.A.A
Abderrahmane Charles Tapié
Biographies-Ultérieurs
Écrit par Derwish al-Alawi   
Mardi, 10 Novembre 2015 03:36

Abderrahmane (Charles) Tapié est né en 1860. Journaliste de profession depuis 1881, rédacteur de plusieurs journaux de Paris et de province, ex-rédacteur en Chef du Progrès de Biskra. Il créa (à Bône) un organe à tendances arabophiles « El Hack », Journal politique et littéraire dans le but de morigéner certains abus. Cette publication n'eut d'ailleurs aucune durée éphémère (1893 - 1894) et ne fut édité que 26 numéros. Rédacteur en chef de l’Indépendant jusqu’au début 1896 où il tenta de s’établir à Tunis . M. Tapié ouvrit à Oran, au 4 rue de Lyon, une librairie où il se complaisait, en collectionneur averti, à faire une sélection d'ouvrages anciens et modernes les plus variés.

Mise à jour le Mardi, 17 Novembre 2015 23:58
Lire la suite...
 
A propos du Cheikh al-Alawî et les missionnaires
Commentaires
Écrit par Derwish al-Alawi   
Dimanche, 08 Novembre 2015 20:01

Hormis l’aspect Christique (maqâm ‘Îssa) d'après les visions de ses condisciples et l’impression qu’eurent certains occidentaux en le voyant pour la première fois, selon l’image qu’ils se font de Jésus, il est nécessaire de souligner qu’en aucun cas le Cheikh al-Alawî n’avait adhéré au mystère chrétien de la Trinité comme le prétendent certains justifiant leur allégation par la rencontre qu’eut entre le Cheikh al-Alawî et le père Giacobetti qui était aussi virulent contre l’islam qu’intellectuellement malhonnête. Cette rencontre n’eut qu’une seule fois et ne produisit aucun effet, c’était au mois de juillet 1926 sur le bateau qui les transportait d’Alger à Marseille.

Mise à jour le Mardi, 10 Novembre 2015 04:05
Lire la suite...
 
Jossot, Taillard, (Tapié)
Album photos
Écrit par Derwish al-Alawi   
Jeudi, 05 Novembre 2015 02:57

La légende sur cette photo comporte des erreurs d'identification. en comparant la photo "présumée" de Abderrahmane (Charles) Tapié (tenant l'éventail) à celle de Abdelkarim Jossot, et la ressemblance est frappante. Jossot était accompagné par Jaafar Taillard, une photo de lui (en moustache, 43 ans) est mise en parallèle pour faire la comparaison. j'opte pour cette option, les deux personnages occidentaux sont Jossot (58 ans) en arrière plan et Taillard (55 ans) en premier plan en Septembre 1924 l'année la plus probable et non pas 1922.

Mise à jour le Mardi, 17 Novembre 2015 20:24
Lire la suite...
 
Cheikh Ahmed al-Alawî et les missionnaires (partie 2)
Articles du Cheikh al-Alawi dans les journaux
Écrit par M’barek ben Slimane   
Lundi, 02 Novembre 2015 03:46

La Rédaction d’al-Balâgh : Nous avons publié dans notre précédant numéro (123) une lettre du jeune homme, le très noble, Monsieur Hassan ben Mahmoud le tunisien, dit « le kabyle », dans laquelle il décrit l’écho qu’a suscité son article publié dans notre journal auprès d’un certain nombre de missionnaires, et les réponses incisives du Cheikh al-Alawî qui ont agit sur eux dans le bon sens. Certains d’entre eux ont immédiatement quitté leur fonction et d’autres sur le point de le faire. La direction de notre journal a reçu une lettre d’un missionnaire (M’barek ben Slimane) qui confirme les affirmations du sieur Hassan ben Mahmoud, que nous publions. Son auteur, raconte les raisons qui l’ont amené à l’apostasie et finalement son retour à l’Islam. Nous présentons cette lettre en présent à nos frères musulmans en général et aux lecteurs d’al-Balâgh en particulier.

Mise à jour le Mardi, 10 Novembre 2015 03:23
Lire la suite...
 
Cheikh Ahmed al-Alawî et les missionnaires (partie 1)
Articles du Cheikh al-Alawi dans les journaux
Écrit par Hassan ben Mahmoud   
Lundi, 26 Octobre 2015 07:23

Voici un article publié en Avril/Mai 1929 dans le journal « al-Balâgh al-Jazâïrî », dans lequel un tunisien converti au christianisme (protestantisme) raconte ses expériences avec les missionnaires qui pullulaient en Afrique du Nord et sa rencontre avec le Cheikh al-Alawî. L'article est particulièrement intéressant car il reflète les conversations qu'eut le missionnaire avec le Cheikh al-Alawî, et les détails de son repentir, suivi par plusieurs séances de questions-réponses où le Cheikh al-Alawî répond avec des preuves irréfutables. Cet article (qui sera suivi par un autre), nous dévoile un homme de débat, qui apporte des réponses simples, et nous dévoile sa connaissance des Livres Saints.

Mise à jour le Mardi, 10 Novembre 2015 03:21
Lire la suite...
 
Benaouda ben Slimane
Biographies-Ultérieurs
Écrit par Derwish al-Alawi   
Samedi, 03 Octobre 2015 01:00

Benslimane Hadj Benaouda, associé en matière de commerce avec Ahmed Benalioua dans la cordonnerie. Il fut à l'origine de la rencontre du jeune Ahmed avec son futur maitre Cheikh Mohamed El Bouzidi. Benaouda ben Slimane rejoint Cheikh Mohamed El Bouzidi deux mois avant son associé sans lui dire mot, il devint jusqu'au décès du Cheikh El Bouzidi un de ses moqaddems.

Mise à jour le Samedi, 03 Octobre 2015 01:49
Lire la suite...
 
A propos de l’année de naissance de Cheikh Ahmed al-Alawî
Commentaires
Écrit par Manuel Chabry   
Vendredi, 11 Septembre 2015 01:12

Le plus répondu dans l’année de naissance du Cheikh Ahmed al-Alawî est 1869, mais selon son acte de naissance [*et son visa de sortie établi en 1909], (enregistré à la mairie de Mostaganem, qui conserve les registres originaux de l’état civil indigène distinct de celui des Européens) l’événement ayant été dûment enregistré le lendemain par l’état civil indigène, c’est le 13 octobre 1874 (correspondant au 2 Ramadân 1291) que naît Cheikh al-Alawî, dont le nom courant est Ahmed Benalioua, de Mustapha Benalioua et Fatma Bensbia. Son père, qui exerce selon l’acte le métier de cordonnier, a alors 46 ans, tandis que sa mère est âgée de 30 ans.

Mise à jour le Mercredi, 23 Septembre 2015 22:19
Lire la suite...
 
A propos de Cheikh Mohamed El Bouzidi
Commentaires
Écrit par Derwish al-Alawi   
Lundi, 07 Septembre 2015 00:52

Le plus répondu dans l’année de naissance du Cheikh Mohamed El Bouzidi ® est qu’il est né en 1824 selon Abdel-Qâder Ben Tâha, plus connu par Dahah El Bouzidi (ref : الأنوار القدسية الساطعة على الحضرة البوزيدية ce qui se traduit par « Les Lumières sanctifiées éblouissant la présence Bouzidite », (Dahah El Bouzidi. op. cit., p.16).

Mise à jour le Samedi, 03 Octobre 2015 23:12
Lire la suite...
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 3 sur 50

Sublîmes Noms d'Allah

jami.jpg

Calendrier Hijri

Visiteurs en ligne

Nous avons 71 invités en ligne