Accueil Ce qui a été dit sur le Maître Articles au sujet du Maître Cheikh al-Alawî - L'un des rénovateurs de la religion au XXème siècle
Cheikh al-Alawî - L'un des rénovateurs de la religion au XXème siècle
Ce qui a été dit sur le Maître - Articles au sujet du Maître
Écrit par Ahmad Hassan Redaydeh   
Samedi, 15 Décembre 2012 13:04

Les nobles personnes descendantes du Prophète, qu'Allah lui alloue d'avantage de proximité et le couvre de son salut, sont la catégorie distinguée qu'il nous est recommandé de suivre, là ou ils se trouvent, en raison de leur parenté avec le Messager d'Allah, qu'Allah lui alloue d'avantage de proximité et le couvre de son salut. Car ils sont les gens de l'héritage Muhammadien, distingués par la sainteté accomplie, et qu'ont auprès de Dieu un digne rang. La moindre des choses à leur égard, est de tracer leurs vies pour qu'on puisse continuer à les mentionner, et pour que les générations à venir puissent en bénéficier, afin de prendre comme modèle, en raison de leur bonne conduite dans la vie, par leurs paroles et leurs actes.

 

Dieu m'a ainsi aidé à me pencher sur l'un d'eux, il n'est autre que le sunnite, le Cheikh Ahmad ben Mustafa ben 'Alîwa, dit al-Alawî, un des maîtres éminents de la tariqa Alawiyya Darqâwiyya Shâdiliyya, que la miséricorde de Dieu soit sur eux tous.

 

La raison qui m'a incité à parler de lui, est qu'il est l'un des rénovateurs de cette religion au 20ème siècle, et à cet effet, étaler au lecteur les précieuses pierres que renferme le mysticisme islamique (Tasawwuf). Aucun de ses ouvrages n'ont pu être imprimés au Moyen-Orient, excepté son recueil de poésies (Diwân), qui est toute exhortation et de louange à Dieu et l'éloge du Messager, qu'Allah lui alloue d'avantage de proximité et le couvre de son salut.

 

Nous remarquons cependant, que certains de ceux qui appellent à Dieu, ont une certaine similitude avec le prophète, en raison de l'hostilité manifestée par son peuple, et ainsi suivent-ils son comportement [en se parant de la patience et du pardon]. Le guide vers Dieu, connaît bien les règles établies par le Tout-Puissant pour guider avant de s'engager. Ainsi nul n'est capable de porter le fardeau de l'appel à Dieu, que par Son soutien et Son aide : " C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu'elle triomphe sur toute autre religion ", (Sourate al-Tawbah, 33). Ainsi conformément à ce verset, et conformément à ce qui a été rapporté du Messager de Dieu, qu'Allah lui alloue d'avantage de proximité et le couvre de son salut, la victoire est naturellement assurée à celui qui diffuse la Loi de Dieu. Aussi est-il que le soutien doit être assuré également par le croyant à son frère, s'il est capable de le soutenir, parce que dans le Hadith, il est dit : " Aucun de vous ne croira jusqu'à ce qu'il aime pour son frère ce qu'il aime pour lui-même". Ceci dit, il n'est pas permis de nuire à son prochain dans la foi, ou d'atteindre à sa dignité, car dans l'ensemble, il ne pourrait qu'être un honnête, un chaste, ou un allié de Dieu, ou porteur de Son Livre, ou connaissant les ordonnances de Dieu, etc.… Aussi est-t-il, qu'il convient au croyant accompli de faire apparaître les pensées de certains des maîtres éminents et les savants justes.

 

Lorsque les langues commencèrent à diffamer la communauté de Dieu, et les préjugés se répandirent, soutenant les offenses à son égard, encouragées par ce qui fut publié dans certains livres et journaux soutenant des fausses informations sans vérification et sans validation de l'information, et sans tenir compte de ce qui est dans l'explicite : " O vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair (de crainte) que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait . " (Sourate al-Hujurât, 33), jusqu'à ce que la diffamation se généralisa, et atteignit un degré qui les mit en dehors du cercle de l'islam, croyant par là qu'il pouvaient étouffer la lumière d'Allah avec leur parole, mais Dieu parachève Sa lumière, même si cela déplait aux adversaires.

 

Allah dévoila dans cet univers une nouvelle étoile brillante par des lumières qui se renouvellent. Ainsi la dominance de la justice s'investit sur la terre, afin de repousser les sévices et le déni envers les musulmans en général, et les gens du souvenir en particulier.

 

Il se chargea de prendre leur défense, tels les Hommes décrits dans le Qorân, et lâcha son rugissement comme le lion dans son royaume, et empêcha les risques et les périls d'atteindre les personnes brisées [dans leur âme], jusqu'à ce qu'il devint le sujet de toutes les conversations dans les assemblées. Le raisonnement ne l'empêcha nullement de débattre, ni la plume d'écrire différents types de sciences, sur l'univers ou des sciences divines, et dans tous les domaines; dans les livres, les journaux ou les magazines. Il fit sortir des joyaux de la science de la métaphysique, et les gravit dans la mémoire du monde, afin de sévir le mal, et éclairer la voie pour chaque personne sceptique et confuse à la recherche de la vérité, s'adressant à ses partisans, et empreinte les voies qui y conduisent.

 

Il est cet éminent savant, le Cheikh Ahmad al-Alawî, qu'Allah sanctifie son secret, que ses manuscrits et certains de ses ouvrages, qui sont presque inexplorés, sont une Encyclopédie des Sciences divines et de saveur soufique, de jurisprudence et cosmique, où il eut un domaine d'immersion dans le monde de l'Omnipotence ('Alam al-Jabarût), et eut de nombreuses réflexions et observations dans le giron des choses.

 

Il passa la plupart de sa vie dans l'appel à Dieu et à la défense de Sa religion avec tout ce que Dieu lui donna de force. La connaissance de la métaphysique jaillit rapidement [de son cœur] afin de rassasier l'assoiffé et vivifier les cœurs et les esprits et leur redonner vie. Les amoureux se sont réunis autour de lui afin de s'abreuver de la mer de ses effluves, et de s'accaparer de son comportement à l'éducation élevée, qui conduit le serviteur à connaître Dieu.

 

Combien d'opposants se repentirent et retournèrent à leur foi, et combien de rivaux se mirent en pleures et eurent des remords en sa présence, et combien d'hommes adeptes de l'existentialisme ont trouvé leur chemin et y retournèrent après une longue absence, et combien d'opposés lors des débats furent vaincus par les preuves tangibles, et combien de voyageurs ont trouvé un refuge sûr et un secours protecteur, et cheminèrent avec enthousiasme et euphorie vers Allah le Tout-Puissant.

 

Il écrivit en matière de la doctrine, et commenta les poèmes des vertueux par un style merveilleux qui mérite toute l'attention. Il répondit aux opposants par la parole et l'écrit, et débattit avec les athées et les matérialistes, et appela à Dieu dans sa contrée et lors de ses déplacements. Il écrivit dans la science de l'astronomie où il suivit l'exemple des savants prédécesseurs de la nation Muhammadienne dans ce domaine. Il œuvra aussi à écrire des commentaires des Sourates et des versets du Qorân, comme il écrivit dans la philosophie et la pensée islamique, et répondit à ceux, qui ont été en son temps, de ces groupes de philosophes et de penseurs.

 

Ses zâwiyyas se propagèrent dans la plupart des pays en son temps, et qui recueillirent ceux qui mentionnent largement Dieu. Il fut un interlocuteur intelligent, avisé par le discernement du croyant, qui est parmi les effets de la prophétie. Dieu l'assista par le concept, et l'omnipotente beauté scientifique et intellectuelle, de sorte qu'il fut un atome si lumineux qu'il éclaira les périphéries de la terre de l'Islam.

 

Il est effectivement l'un des hommes du temps, son secours, le pôle, l'homme de Dieu, unique en son temps. A diffusé dans le monde la science et la tolérance. Notez combien d'orientalistes embrassèrent l'Islam entre ses mains, et combien de médecins revinrent à Dieu dans le monisme, après l'apparition de l'argument et l'émergence de la vérité, et combien de strophes et de louange à Dieu et au Prophète remplirent son Diwân, qui reste un témoin jusqu'à présent, dont il s'exprima par des mots doux, captivant les différents cœurs par leurs types et aspects.

 

Combien de correspondances eut-il avec les savants et vertueux, et combien de questions innombrables, trouvèrent chez lui les réponses, ce qui indique sa grande capacité de discernement et sa vision étendue, et comment il saisit du fond de la mer du monisme les perles et rubis précieux, suivant par là les traces de son aïeul, le Messager de Dieu, qu'Allah lui alloue d'avantage de proximité et le couvre de son salut, parce qu'il est un noble Hassanite et sunnite.

Tous du Messager de Dieu reçoivent l'inspiration, que ce soit par une gorgée de la mer ou une irrigation des averses.

 

Il fut Caractérisé par la loyauté et le maintien du Pacte et l'estime de son maître (Muhammad Ben al-Habîb al-Bûzîdî), que Dieu sanctifie leurs secrets, il fut profondément attristé par sa disparition, et le pleura amèrement, au lieu des larmes de sang, et écrivit à son honneur un sublime poème, qu'Allah soit satisfait d'eux tous.

 

Il fut, qu'Allah soit satisfait de lui, l'un des rénovateurs de cette religion, où il est dit dans le Hadith : " Dieu envoie à la tête de chaque siècle celui qui renouvelle cette religion". Que Dieu ait pitié de ce maître prodigue et de ses maîtres, et les gens de sa famille, et ses disciples, et ceux qui cheminent dans sa voie, et ceux qui s'ingurgitent de sa mer et de ses effluves. Par espoir que Dieu nous accepte tous, et qu'Il réuni tous ceux qui s'abritent sous l'étendard du "Dhikr" en la compagnie du Messager de Dieu, qu'Allah lui alloue d'avantage de proximité et le couvre de son salut, et qu'ils soient établis sur le siège de la sincérité auprès du Roi Tout-Puissant, Âmîn ô Seigneur des mondes.

 

Tous ceux qui lisent sa biographie, perçoivent sans aucun doute qu'ils parcourent des traces profondes d'un grand homme qui accomplit parfaitement son rôle dans la vie avant de rejoindre l'Éternel, satisfait et satisfaisant, car il consacra toute sa vie à la défense de la religion de Dieu, il accomplit sa mission de succession en convoitant la Face de Dieu Tout-Puissant, loin de chercher la richesse, la puissance et le profit.

 

Sa biographie interpelle le lecteur, parce qu'il voit chez lui beaucoup de qualités que disposaient les compagnons [du Prophète] et leurs prédécesseurs, ainsi que ceux qui les ont suivit, que Dieu Soit satisfait d'eux, car ils étaient ornés de ces éminentes qualités, et la vie devint paisible pour eux, employés à mentionner Dieu, avec des louange sans cesse. Il est, en réalité, d'un digne successeur du meilleur prédécesseur "Vous êtes la meilleure communauté, qu'on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah". (Sourate Al-Imrân, 110).

 

Citation extraite du livre "Les pages pliées dans le mysticisme islamique" d'Ahmad Hassan al-Redaydah, Cheikh de la tarîqah Alawiyya en Jordanie.

Traduit de l'Arabe par Derwish al-Alawi
Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawi
 
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.