Accueil Ce qui a été dit sur le Maître Articles au sujet du Maître
Ce qui a été dit a propos du Maître
Cheikh al-Alawî - Récits & témoignages
Ce qui a été dit sur le Maître - Articles au sujet du Maître
Écrit par Derwish al-Alawi   
Mardi, 28 Février 2006 14:11

Le Cheikh El Alawi a rayonné et continue de rayonner jusqu'à nos jours sur l'Occident. Pourquoi ? l'intérêt du monde occidental pour la pensée du Cheikh est dû à son ouverture d'esprit, qui est l'une des caractéristiques d'un maître revivificateur. Autant, il critiquait le matérialisme aveugle de l'occident, autant il suivait son développement et ses progrès techniques. Il avait une connaissance et une curiosité pour toutes les religions, loin de tout syncrétisme. Son influence a commencé à travers la fondation des premières zawiyas en Europe, dès les années 1920 (France, Angleterre, Hollande). Louis Massignon et René Guénon en parlent.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - Un nouveau regard sur sa vie et son œuvre
Ce qui a été dit sur le Maître - Articles au sujet du Maître
Écrit par Khaled Bentounès   
Jeudi, 15 Décembre 2005 11:50

Au début du siècle dernier, la tarîqa Shâdhiliyya-Darqâwiyya prit le nom de Shâdhiliyya-Darqâwiyya-‘Alâwiyya, ce dernier ajout faisant référence au cheikh al-‘Alâwî, le fondateur éponyme de cette nouvelle branche. Le docteur Probst-Biraben précise : « Comme il est permis aux Chadeliya et aux Darkaoua de créer des branches à peu près indépendantes, il [le cheikh al-‘Alâwî] fonda non pas comme on le croit généralement un nouvel ordre, celui des Alaouîa, mais le rameau moderne des Chadelya-Derkououa, peu avant la grande guerre [1] ». Cet événement eut lieu à Mostaganem, ville du nord-ouest algérien où est né le cheikh al-‘Alâwî en 1869 et où il décéda le 14 juillet 1934.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - L'initiateur soufi
Ce qui a été dit sur le Maître - Articles au sujet du Maître
Écrit par Eric Younes Geoffroy   
Jeudi, 13 Janvier 2005 13:07

Au début du XXème siècle, un savetier de Mostaganem accède à l’illumination intérieure. Grand maître d’une confrérie soufie, il renouvelle la symbolique du pèlerinage à la Mecque et de l’Aïd al-Kébir. Comme cela est rapporté à propos des personnages illustres, l’avenir spirituel du cheikh Ahmed al-Alaoui fut annoncé à ses parents avant sa conception. Sa mère aurait vu en rêve le prophète Muhammad lui souriant et lui jetant une fleur qu’elle ramassa en toute humilité. Issu d’une famille de juristes de Mostaganem (ville côtière, à l’est d’Oran), il a passé sa vie entière dans l’Algérie française. Dans sa jeunesse, il fut contraint de travailler comme savetier avant de s’adonner au commerce. Attiré par la spiritualité, il étudia en autodidacte les sciences islamiques et se rattacha à une première confrérie soufie pratiquant des prodiges, comme charmer des serpents.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - Son Rayonnement Spirituel en Occident
Ce qui a été dit sur le Maître - Articles au sujet du Maître
Écrit par Eric Younes Geoffroy   
Samedi, 25 Mai 2002 15:09

Je commencerai mon allocution par cette belle parole du Cheikh Al Alaoui qui résume tout à fait mon propos : Je suis une âme nue et une âme a besoin d’un corps. Elle a besoin d’une langue, d’oreilles, d’yeux, de mains. Je cherche un corps. Si je trouvais un groupe qui soit mon interprète auprès du monde de l’Europe, on serait étonné de voir que rien ne divise l’Occident de l’islam. Comme l’indique le titre de ma communication, je vais parler essentiellement du rôle spirituel du Cheikh Al Alaoui en Occident. Je n'insisterai pas sur son rôle officiel en France : lors de l’inauguration de la Grande Mosquée de Paris en 1926, le Cheikh Al Alaoui a prononcé la khutba et il a dirigé la prière, ce qu’était hautement symbolique.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - un grand maître de l'illumination soufie
Ce qui a été dit sur le Maître - Articles au sujet du Maître
Écrit par Nekrouf Charef   
Lundi, 04 Septembre 1995 14:38

Eva de Vîtry Meyarovitch disait : "Le Tasawwuf est le cœur vivant de l'Islam, au sein duquel le lien entre maître et disciple réactualise, par le contrat de deux volontés, le pacte remontant au Prophète (que le salut et la paix soient sur lui), par la Silsila (chaîne initiatique), elle­-même symbole de la dépendance de l'âme vassale envers son seigneur, Intériorisation vécue d'un donné révélé conjointement à l'observance fidèle des pratiques rituelles : Certes, le Tasawwuf (le Soufisme) c'est cela". La Zawiya où l'enseignement soufi est en vigueur constitue un centre d'études ou' le savoir n'est plus dans les livres, et il ne suffit pas d'entraîner les facultés mentales pour le conquérir. Les initiés peuvent accéder à la forme la plus élevée de la connaissance par la purification du cœur et la purification de l'esprit. Le livre des Soufis n'est pas composé de lettres et de mots, il n’est rien d'autre qu'un cœur blanc comme la neige’ (Djellel Din Rumi). Les Initiés apprennent à renoncer à la parole et à la discussion (al-qîl wal qâl) et à découvrir l'extase de la contemplation (al-hâl) et ce, au pied du maître.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - un homme ivre de Dieu
Ce qui a été dit sur le Maître - Articles au sujet du Maître
Écrit par Bruno Solt   
Vendredi, 25 Septembre 1992 14:37

Le Cheikh Al Alawi est à peu près inconnu en dehors du monde relativement restreint de l'Islam ésotérique. Il naquit en Algérie, à Mostaganem, en 1869. On raconte qu'un peu moins d'un an avant sa naissance, sa mère Fatima vit dans son sommeil le prophète Mahomet tenant à la main une jonquille. Il lui sourit, jeta la fleur à ses pieds, et elle la ramassa avec humilité. Faisant part de ce songe à son mari, celui-ci l'interpréta comme l'avènement d'un fils pieux. Enfant, le futur cheikh n'alla jamais à l'école. Instruit par son père, il apprit le Coran et, en âge de s'orienter vers un métier, il choisit celui de savetier. Par la suite il sera aussi commerçant, afin de nourrir sa famille. Mais les occupations profanes ne le détournèrent pas de la foi.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - Un Saint soufi du XXe siècle (notes de lecture)
Ce qui a été dit sur le Maître - Articles au sujet du Maître
Écrit par Martin Lings   
Jeudi, 01 Novembre 1990 12:56

Notes de lecture du livre Un Saint soufi du XXe siècle Le cheikh Ahmad al-‘Alawî, héritage et testament spirituels de Martin Lings. Version française parue en novembre 1990, Editions du Seuil. Titre original: A Sufi Saint of the Twentieth Century. Shaikh Ahmad al-‘Alawî. Georges Allen & Unwin Ltd, 1971, 1973. Parole soufie: « Celui dont l’âme ne fond pas comme neige au creuset de la religion, de celui-là la religion fond comme neige au creux de la main. »

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - le Pôle
Ce qui a été dit sur le Maître - Articles au sujet du Maître
Écrit par Les Amis de l'Islam   
Mercredi, 25 Novembre 1987 14:34

Le Cheikh Al Alawi (1869-1934), dont l'œuvre monumentale commence à peine a être connue en occident, a été et demeure ce qu'on peut appeler, selon la terminologie adéquate, le "pôle" (qutb) des esprits de ce temps. Son rôle essentiel tient dans la revivification de cet Islam universel pour lequel il n'a cesse de faire entendre sa voix de sagesse au dessus de toutes les clameurs et de toutes les confusions; il tient aussi dans le lien profond, divin et visible qui relie tous les hommes et qu'il a su élever jusqu'à la conscience de tous ceux qui l'approchèrent et de tous ceux qui aujourd'hui rencontrent son oeuvre irremplaçable et son influence spirituelle toujours vivante dans des hommes qui se dirigent selon cette Lumière éternelle, dont les Prophètes sont la source présente parmi nous et en nous.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - Notes de Michel Mustapha Vâlsan
Ce qui a été dit sur le Maître - Articles au sujet du Maître
Écrit par Michel Vâlsan   
Mercredi, 15 Décembre 1971 12:04

Le livre de Martin Lings, récemment édité dans une traduction française, Un Saint soufi du XXe Siècle : Le Cheikh Al-Alawi [2] a été passé en revue dans ce journal [3] lorsque la première édition originale anglaise a été éditée. Nous tirons profit de sa publication en français pour attirer l'attention, concernant les éléments biographiques, à un point particulier, une fois corroborées avec d'autres éléments documentaires et clarifiées par certaines notions doctrinales du Tasawwuf qui pourrait mettre en évidence un aspect jusqu'ici inaperçu de ce maître spirituel de notre temps et de sa fonction.

Lire la suite...
 
«DébutPrécédent1234SuivantFin»

Page 3 sur 4