Accueil Soufisme/Tasawwuf Explications Cheikh Ben Ridouane - Le soufisme (Fenn at-Tasaswwouf) - La certitude et ses trois catégories (al-Yaqîn)
Cheikh Ben Ridouane - Le soufisme (Fenn at-Tasaswwouf) - La certitude et ses trois catégories (al-Yaqîn)
Explications
Écrit par Cheikh Abdel-Hadî Ben-Ridouane   
Lundi, 22 Septembre 2014 01:30
Index de l'article
Cheikh Ben Ridouane - Le soufisme (Fenn at-Tasaswwouf)
Le Soufisme : définition et origine
La Loi (charî’a), la voie (tarîqa) et la réalité (haqîqa)
Le Soufisme selon Ibn Khaldoun
Position d’impéritie face aux Soufis modernes
Le Soufi n’est pas infaillible
La discipline Soufie selon ses adeptes
La continence ou pauvreté ascétique (El-Zuhd)
La certitude et ses trois catégories (al-Yaqîn)
La prière du Dikr
Le précepteur instruit, le Maître éducateur
L’aspirant [sincère] & la reconnaissance des bienfaits de Dieu
Les cinq présences de la divinité
Toutes les pages

La certitude et ses trois catégories (al-Yaqîn)

Dans le langage ordinaire, on entend par certitude la science qui ne comporte aucun doute. Dans le langage scolastique, c’est la croyance qu’une chose est telle, avec là conviction qu’elle ne peut être autrement, vu sa conformité avec le fait, et ne peut cesser d’être ainsi. Chez les mystiques c’est la vision des substances spirituelles, produite par l’ardeur de la foi et non par l’intermédiaire du raisonnement ; c’est voir les choses cachées à travers la limpidité du cœur, et chercher à connaître les secrets par l’exercice prudent de la pensée. La certitude embrasse [trois catégories] : la certitude scientifique, la certitude vraie, la certitude pure.

-1 La certitude scientifique se limiterait à l’extériorité de la loi.

2- La certitude pure serait la simplicité de foi, la piété sans mélange d’ostentation. La certitude vraie se déterminerait par la vue dans l’intérieur de la loi.

3- La certitude pure découle de la vision en Dieu et de la découverte des horizons divins. La certitude est l’anéantissement et la vie de l’homme en Dieu, d’une façon théorique, contemplative et intuitive, et non théorique seulement.

En somme, la certitude scientifique, la certitude vraie et la certitude pure sont des degrés de plus en plus élevés sur l’échelle de la perfection spirituelle. Tout homme d’intelligence sait que la mort est la certitude scientifique ; la vue des anges constitue la certitude pure et l’avant-goût de la mort la certitude vraie.

On a la certitude quand on fréquente peu les hommes dans les moments difficiles ; qu’on s’abstient de les louer pour leur générosité et de les blâmer pour leur avarice. La possession de ces trois qualités assure la certitude de Dieu ; leur privation appelle l’alliance du démon et l’enrôlement dans son armée.



 
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.