Accueil Son enseignement (§) Les règles et les bons comportements dans les mosquées
Les règles et les bons comportements dans les mosquées
Muhammad - Son enseignement (§)
Écrit par Derwish al-Alawi   

 

Les mosquées sont les maisons de Dieu, et celui qui aime Dieu aime sa maison, et multiplie ses visites en elles, Allah le Très Haut dit: " Les mosquées sont consacrées à Allah: n'invoquez donc personne avec Allah" . L'invité, lorsqu'il entre dans la cour des généreux et des seigneurs, il sera touché par leurs grâces et bénéficiera de leurs largesses et leurs faveurs. Comment alors serait le cas de celui qui est le hôte du Plus Généreux et le Seigneur des Mondes ? D'après Abu Sa'îd al-Khoudri, qu'Allah soit satisfait de lui, que le Messager d'Allah (sallallahou alayhi wa sallam), a dit, d'après son Seigneur qui dit : "Mes Maisons sur terre sont les mosquées, alors bienheureux le serviteur qui se purifie chez lui puis Me rend visite dans Ma Maison ! N’est-ce pas un devoir pour Celui qui Est visité d’honorer celui qui Le visite ?" "Abou Naïm.

 

Il ne fait aucun doute que parmi ces honneurs, et le meilleur de ces faveurs, est que Dieu lui fasse goûter la saveur de sa proximité et une délectation lors de ses invocations, et lui attribue un témoignage de la foi. D'après Abou Saïd al-Khudari, qu'Allah soit satisfait de lui, qui a rapporté que le Messager d'Allah (sallallahou alayhi wa sallam) a dit : "Si vous voyez un homme aller assidûment à la mosquée, attestez qu'il a la foi. Allah Tout-Puissant dit: (Ne peupleront les mosquées d'Allah que ceux qui croient en Allah et au Jour dernier, accomplissent la prière, acquittent la Zakât)".

 

Si le droit de l'invité est d'être honoré, son devoir, en revanche, est de connaître la grandeur de Celui qui Est visité, et se préparer à Sa visite avec la politesse en Sa présence, en égard de Sa Majesté et de Son incommensurabilité (ou Sa Grandeur). Mais l'invité doit prendre en compte la convenance de l'endroit et de Son Hôte, qui est le Tout Miséricordieux, Exalté Soit-Il. Nous sommes dans Sa maison, nous sommes venus pour L'adorer, et nous sommes tenus de Le mentionner. Est-il logique d'érafler cela ? Ou ne pas faire attention aux choses dues, et à la politesse nécessaire, et à la vénération exigée, comme (par exemple) se détourner des choses qui nuisent à la mosquée, et de ces choses, le trouble et la sédition (fitna). Le Messager d'Allah (sallallahou alayhi wa sallam) a dit : "la sédition (fitna) sommeille dans chacun d’entre vous. Maudit soit celui qui la réveille"

 

Ces maisons, les maisons de Dieu, le Tout-Puissant, qui nous a ordonné et nous a avertit et nous a conseillé de prendre en compte ce qui leur est dû, Allah Tout-Puissant a dit : "O enfants d'Adam, dans chaque lieu de prière, portez votre parure (vos habits). Et mangez et buvez ; et ne commettez pas d'excès, car Il [Allah] n'aime pas ceux qui commettent des excès". Dans ce verset, et ce qui a été rapporté également dans la Sunna, il nous est recommandé de se faire beaux pour prier, surtout le vendredi et le jour de l'Aïd. Il est préférable de se parfumer parce que le parfum est un des aspects de la beauté, et le brossage des dents avec le Siwâk, car il est un complément. Il a été rapporté que Abou Hourayra qu'Allah soit satisfait de lui, que le prophète sallallahou alayhi wa sallam a dit: "Celui qui se purifie chez lui et ensuite se rend à l’une des Maisons de Dieu pour accomplir l’une des obligations prescrites par Dieu, celui-là, quant à ses pas, les uns effacent ses fautes et les autres l’élèvent d’un degré". Rapporté par Mouslim,

 

L'Imam Malik, lorsqu'il allait à la mosquée, il prenait d'abord un bain, puis portait les meilleurs vêtements et se parfumait, lorsqu'il sortait, il ne parlait à personne, et personne ne lui parlait, jusqu'à ce qu'il entre dans la mosquée du Messager de Dieu, sallallahou alayhi wa sallam.

 

C'est ainsi qu'ils connaissaient le droit des maisons de Dieu -le Tout-Puissant- sans fausse apparence, ni hypocrisie et sans exagération. Nous rappelons ici le célèbre Hadith du Prophète (sallallahou alayhi wa sallam), d'après Jaber qui est dans le Boukhari et d'autres, le Messager d'Allah, sallallahou alayhi wa sallam, a dit: "Que celui qui a mangé de l'ail, de l'oignon, ou du poireau, qu'il s'éloigne de nos mosquées et reste chez lui". Quelques savants ont commenté ce hadith et disent : "Le fait de manger ces aliments avant la prière, il n'est plus donc obligatoire de participer à la prière en groupe, il ne faut pas prier avec les gens, afin de ne pas les déranger." Ce que l'on entend ici est l’haleine réprouvée. Également les fumeurs qui dérangent les gens par l'odeur qu'ils dégagent -qu'ils le veuillent ou non- ils nuisent aux fidèles et aux anges proches de Dieu, de ce fait, ils ne remplissent pas les conditions que Dieu préfère chez ceux qui viennent à Sa maison pour l'adorer, le mentionner et se prosterner entre Ses mains. On doit également faire attention à la propreté des chaussettes, les nettoyer avant de marcher sur le tapis dans la mosquée. Autre chose également, la bonne conduite au sein de la mosquée, combien entendons-nous des discussions qui ne mentionnent ni Dieu, ni à Ses commandements, probablement serait des propos en relation avec ce bas monde, ou la médisance et le dénigrement. Combien de voix s'élèvent, combien de rires s'engagent, de sorte que certaines personnes peuvent être perplexes sur la question et restent confus : est-on dans une mosquée ou ailleurs ?

 

Écoutez ce Hadith - d’après Sâ’ib Ibn Yazîd et mentionné dans le Boukhari, qui est le suivant : "Alors que j’étais debout dans la mosquée, un homme me lança un petit caillou. Je me retournai et constatai que c’était Omar Ibn al-Khattâb. Il me dit : « Va me chercher ces deux là ». Je les lui amenai. « De quelle origine êtes-vous ?, leur demanda-t-il.- De Tâïf, répondirent-ils.- Si vous étiez de Médine, leur dit-il, je vous aurais certainement frappés. Comment osez-vous élever vos voix dans la Mosquée du Messager de Dieu - sallallahou alayhi wa sallam ?"

 

D'après Abou Hourayra qu'Allah soit satisfait de lui que le Messager d'Allah, (sallallahou alayhi wa sallam), a dit: "Si une personne d'entre vous entre dans la mosquée dans le seul but de prier, les anges prient pour cette personne tant qu’elle reste dans l’endroit où elle a prié". Toujours d'après Abou Hourayra qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) a dit: "si vous voyez quelqu’un réclamer à haute voix ce qu'il a perdu, dîtes-lui alors : "qu’Allah ne te le rend pas", c'est-à-dire un objet perdu. Dans le Hadith d'Ibn Massoud que le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) a dit: "viendra un temps, où des gens se mettront en petits cercles dans la mosquée pour parler de ce bas monde, ne vous asseyez pas avec eux". Rapporté par Ibn Hayyan, d'après Anas, qui dit que c'est un Hadith vrai d'attribution.

 

En somme, comme dit al-Nawawi dans le Majmou', il est autorisé de parler dans les mosquées des choses permises, et des choses de la vie etc.… même avec le rire tant que les propos rentrent dans la catégorie des permis, comme il est rapporté dans le Hadith de Jabir Ibn Samra : "Le Messager d'Allah - sallallahou alayhi wasallam – ne se quittait pas l'endroit où il accomplissait la prière de l'Aube que lorsque le soleil se lève. Ensuite il rajouta : ils parlaient de la période de l'ignorance préislamique ( la Jahiliya), ils riaient, et lui il souriait". Rapporté par Mouslim

 

Il est détestable pour celui qui se trouve dans la mosquée de tourner son dos à la Qibla, cependant la tradition prophétique (Sunna) veut qu'on se met en face de la Qibla lors de nos conseils, d'après le Hadith d'Abou Hourayra qu'Allah soit satisfait de lui que le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) a dit: "toute chose détient un seigneur, et le seigneur des conseils est de se mettre en face de la Qibla", il a dit également : "Le plus honorable des conseils est celui qui est en face de la Qibla" Tabarani.

 

Il n'est pas permis de prendre un objet qui fait partie de la mosquée, même si ce n'est qu'une pierre. D'après Abou Hourayra, le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) a dit: "Le caillou implore celui qui le jette hors de la mosquée", c'est à dire, qu'il sollicite et supplie celui qui veut le faire sortir de la mosquée, de ne pas le faire, parce qu'il n'aime pas se séparer d'elle, car elle est le lieu de culte et de la compassion. Selon Saïd Ibn Jabir : "Le caillou maudit celui qui le fait sortir de la mosquée".

 

Ainsi il est recommandé d'éviter les disputes, et éviter de s'engager dans des choses mondaines et au sujet du commerce, et la recherche des objets perdus. Saïd Ibn al-Musayyib a dit : "celui qui est assis dans la mosquée, en vérité, il est assis avec son Seigneur, il est sommé de ne dire que les bonnes paroles". Évitez de lever les jambes contre l'estomac (al-Ihtiba) et l'entrecroisement des doigts et de les claquer, ou jouer avec dans la mosquée, et surtout pendant le temps de l'attente de la prière, le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) a dit: "Si quelqu'un d'entre vous est dans la mosquée, qu'il ne s'entrecroise pas les doigts, car cela vient du diable, et que l'un d'entre vous en est encore dans la prière tant qu'il se trouve dans la mosquée, jusqu'à ce qu'il sorte." Rapporté par Ahmed.

 

Nous demandons à Dieu Tout-Puissant de nous aider à comprendre notre religion, et qu'Il nous éclaire par les conseils de notre guide le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam).

 
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.