Accueil Son enseignement (§) Les mérites du mois de Dhul Hijja
Les mérites du mois de Dhul Hijja
Muhammad - Son enseignement (§)
Écrit par Derwish al-Alawi   

 

Louange à Allah qui a permis à ses serviteurs de bonnes saisons variées pour qu'ils s'investissent dans les bonnes actions et se rattrapent de la négligence et de l'abandon. Allah a fait répéter cinq fois par jour, comme les cinq prières quotidiennes et fait répéter une fois par semaine, tels que les vendredis et fait répéter une fois par an comme le mois sacré du Ramadan et le pèlerinage à la Maison Sacrée de Dieu. Également Il a favorisé certains endroits à d'autres.

 

 

Il a préféré la terre sacrée à d'autres, et certaines mosquées à d'autres. Il préféra la Mosquée Sacrée (la Kaaba) à d'autres mosquées. Il préféra la Mosquée du Prophète sur le reste des mosquées. Il préféra la Mosquée Sainte (Al Quds) à toutes mosquées. Il préféra aussi certains périodes sur d'autres, le Prophète (que la prière et le salut lui soient adressés) a dit : " le meilleur des siècles c'est le mien ensuite le suivant ensuite le suivant."Le Tout-Puissant dit : " Par l'Aube ! Et par les dix nuits ! " (Sourate Al-Fajr). Le Tout-Puissant a juré par l'importance de ces dix jours et attirant l'attention sur leur mérite. Al-Bokhari a rapporté d'après Ibn Abbas que le Prophète (que la prière et le salut lui soient adressés) a dit : " « Il n'y a pas de bonne action qui soit plus aimable à Allah que celle faite pendant ces jours-ci » (signifiant les dix premiers jours de Dhul-Hijja). « Même le jihad dans le sentier d'Allah ? » Lui demanda t-on. Il répondit : « Même le jihad dans le sentier d'Allah sauf un homme qui est parti de chez lui et s'est sacrifié corps et biens. »

 

Le Prophète (que la prière et le salut lui soient adressés) a clarifié le mérite des bonnes actions pendant ces jours-ci et qu'elles sont meilleures que le djihad dans le sentier d'Allah, sauf un homme qui est parti de chez lui et s'est sacrifié corps et biens, Le Tout-Puissant dit : "Et invoquez Allah pendant un nombre de jours déterminés" (La vache, 203).

 

Ainsi que le jeûne du jour d'Arafat, le Prophète (que la prière et le salut lui soient adressés) a dit : " le meilleur des jours est le jour d'Arafat ". Comme il a été rapporté, son jeûne efface deux années de péchés, l’année précédente et l’année en cours. Qatada a rapporté que le Prophète (que la prière et le salut lui soient adressés) a été consulté au sujet du jeûne du jour d'Arafa, il dit (que son jeûne) " efface tous les péchés de l’année précédente et de l’année en cours" rapporté par Muslim. Dans un autre Hadith le Prophète (que la prière et le salut lui soient adressés) a dit: «J’espère la récompense d’Allah que ce jeûne efface les péchés de l’année écoulée et ceux de l’année à venir. » Rapporté par Muslim.

 

Ibn Hayyan a rapporté dans l'authentique hadith de Jaber que le Prophète (que la prière et le salut lui soient adressés) a dit : " Il n’est pas de jour meilleur pour Dieu que le jour d'Arafat. Certes le Très Haut se montre fier devant les anges au soir du jour d’Arafa à cause de l’état des gens rassemblés et il dit : « Regardez mes serviteurs, ils sont venus vers moi couverts de poussière et les cheveux en bataille, venant de tout part, espérant ma Miséricorde, et n'ont pas vu Mon châtiment ! On ne vit de jour pendant lequel Allah affranchi plus Ses serviteurs du feu que le jour d’Arafat ".

 

Il est aussi le jour le plus difficile pour le diable. L'Imam Malik a rapporté dans le Muwatta (ouvrage de l’Imâm Malik) que le Prophète (que la prière et le salut lui soient adressés) a dit : " n'a-t-on jamais vu le Diable aussi petit et aussi exécrable et ignoble qu’on le voit le jour d'Arafat, a cause de la Miséricorde qui y descends et le pardon de Dieu pour les grands pêchés ».

 

Ainsi est-il que le sacrifice est une tradition d'Ibrahim et du Prophète Mohammed (que la prière et le salut leurs sont adressés), Ibn Majah et d'autres ont rapporté d'après le hadith de Zaid bin al-Arqam : « on dit : O Envoyé de Dieu, pourquoi ces sacrifices? il avait répondu : « la tradition de votre père Ibrahim ». Et comme ils étaient tous impatients de chercher les rétributions d’Allah, ils lui ont demandé ce qu’ils ont à gagner avec ces sacrifices, et il a répondu : « avec chaque poil, une rétribution ». Ils dirent : et la laine ? Et il répondit : " et avec chaque poil de laine une rétribution".