Accueil Œuvres écrites du Maître Articles relatant les questions et les réponses
Œuvres écrites du Maître


Cheikh al-Alawî - Questions-réponses
Œuvres écrites du Maître - Articles relatant les questions et les réponses
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Jeudi, 20 Novembre 2014 00:57

« Ata’bir 'ala hasabi at tenwir », disent les Soufis, (les propos de l'être reflètent le degré de son illumination). Le Cheikh al-Alawî, dans cet ouvrage, répond de façon la plus spontanée et avec une aisance qui impose admiration et respect auprès d'un auditoire divers qui lui pose des questions. II dénoue, d'une manière simple et claire à la fois, quelques uns des sens cachés des versets coraniques, de hadiths, de certaines sagesses de Soufis et autres, laissant le soin au lecteur d'apprécier leur contenu. Il n'en demeure pas moins que ces réponses elles-mêmes constituent une richesse énorme pour qui les médite et constate par là même que la pensée de cet être exceptionnel et son savoir font qu'il dépasse de loin ses contemporains. (aucune traduction disponible).

 
Cheikh al-Alawî - La société humaine peut-elle se passer des lois divines ?
Œuvres écrites du Maître - Articles relatant les questions et les réponses
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Mercredi, 20 Août 1930 12:23

La question suivante a été posée à notre vénéré Maitre et Cheikh Sidi Ahmed ben Mustefa el-Alaoui : "Est-il possible à la société humaine de se diriger elle-même et par ses propres moyens dans la vie sociale sans le secours de moyens étrangers à elle et qui sont les moyens divins (Règles religieuses), c-à-d sans éprouver la nécessité d'y recourir ?". Voici ce qui fut répondu...

 

Il est bien admis que la société humaine est dans la nécessité naturelle d’une règle de conduite dans la vie extérieure, comme dans la vie intime. Ainsi Dieu –qu’Il Soit Exalté et Glorifié- a institué les lois divines pour régler et refréner la conduite cachée ; de même que les lois émanant d’un pouvoir humain règlent et refrènent la conduite publique.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - le Centenaire de l'Algérie
Œuvres écrites du Maître - Articles relatant les questions et les réponses
Écrit par Les Annales coloniales   
Mardi, 30 Juillet 1929 08:03

Ce qu'en pense un grand Marabout, le cheikh Ben Alioua, le chef respecté d'une confrérie allaouite nouvelle et solide à Rélizane, qui groupe des milliers d'adeptes au Maroc, en Algérie, en Tunisie et même à Paris, où il a déjà une Zaouïa, un érudit et un « soufi » doublé d'un grand philanthrope, le type représentatif du marabout modeste, bon et charitable, a confié à la Presse son opinion sur le centenaire de l'Algérie française. Il nous a paru intéressant de reproduire en substance cette pensée autorisée.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - le progrès et la religion
Œuvres écrites du Maître - Articles relatant les questions et les réponses
Écrit par L’Écho d'Alger   
Dimanche, 14 Août 1927 10:00

De passage à Alger, M. Benalioua, le vénéré Cheikh de la Zaouïa El Alaouia de Mostaganem, est venu assister aux fêtes données à l'occasion du retour de la Mecque. De plusieurs pèlerins dont un membre de la famille Bendimred, bien estimé dans notre ville. Nous avons eu le plaisir de nous entretenir quelques instants avec le Cheikh Benalioua. L'esprit le plus cultivé se plait à entendre le Cheikh discuter sur les choses de ce monde et sur celles de l'au delà, et même sur la civilisation actuelle. Il ne se renferme pas comme certains Cheikhs dans un fanatisme exempt de toute tolérance, au contraire pour M. Benalioua.

Lire la suite...