Accueil Œuvres écrites du Maître Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî Cheikh al-Alawî - Introduction aux dix réponses à l’Occident
Cheikh al-Alawî - Introduction aux dix réponses à l’Occident
Œuvres écrites du Maître - Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Samedi, 02 Août 1924 14:08

Manifestation des évidences dans l’introduction des principes (Madhar al-Bayyinât fi tamhîd bil muqadimât).

Ces dix réponses constituent un document d’une importance capitale. Elles n’ont jamais été éditées jusqu’à présent, pas même en arabe. Les questions qui sont à l’origine de ce manuscrit avaient été posée au Cheikh al-Alawî en 1924 par M. Tapie, un libraire d’Oran (Algérie), homme cultivé et fin connaisseur de l’islam. Et cette longue réponse qu’y fait le Cheikh est vraiment un enseignement d’une richesse extraordinaire ; sa valeur pour les occidentaux ne peut être assez appréciée. Car on ne trouve guère de grands Soufis en ce siècle qui aient traité ces sujets. Le Cheikh y a répondu en détail, avec générosité, pourrait-on dire. Nul doute que tous les chercheurs occidentaux voudront prendre connaissance de ces réponses qui leur sont enfin accessibles après soixante années d’oubli.

 

Cette introduction constitue en elle-même une unité complète. Elle fait partie de ces réponses qui, sur le point de paraître, sont un rappel pour l'Occident désireux de découvrir une partie de l'enseignement de 'Isa (Jésus sur lui la Paix). II s'agit dans cette introduction, du problème essentiel de l'humanité, à savoir la nécessité où elle se trouve d'avoir pour guide une Loi divine. En effet, seule une religion authentique fondée sur l'Unité est capable de montrer le chemin du bonheur dans les deux mondes. Ce livre constitue essentiellement une réfutation des idéologues athées qui prétendent connaître les vérités métaphysiques par la simple raison. Voici une traduction inédite de l'introduction du livre inachevé du Cheikh al-Alawî (Les dix réponses à l’Occident) publiée sur le site Éditions La Caravane. Faute de reproduire, un lien envoie vers la source du texte proposé.

 

Introduction aux dix réponses à l’Occident, écrit du cheikh Ahmad al-‘Alawî

 

Dans sa Rawda l-saniyya, ch. Adda Bentounès explique que « parmi ces européens, l’enthousiasme de certains les conduisit à demander au cheikh Alawî d’écrire un livre qui constituerait un appel de l’ensemble de l’Europe à embrasser la religion abrahamique pure et essentielle (milla hanafiyya samha) ; ils rédigèrent à cet effet dix questions auxquelles ils lui demandaient de répondre de façon très claire, afin que cela en facilite l’acceptation par celui qui lirait cet ouvrage. »

C’est en fait Abderrahmân Eugène Tapié, un libraire français musulman d’Oran, qui avait posé ces questions en français au cheikh, et ce dernier avait dû se les faire traduire pour être sûr de les avoir parfaitement comprises, comme il le dit lui-même. En voici le texte :

1. L’islam contient-il une menace pour les peuples non-musulmans, ou permet-il au contraire à ses adeptes de leur accorder confiance et amitié ?

2. Quelle considération le Coran lui-même accorde-t-il aux Évangiles actuellement reconnus par les chrétiens ?

3. Selon vous, les chrétiens sont-ils tenus d’embrasser l’Islam ?

4. Est-il possible d’appliquer les prescriptions islamiques dans le contexte de la civilisation contemporaine ?

5. L’application des principes islamiques comporte-elle des conséquences matérielles favorables en dehors de leur caractère d’adoration ?

6. Quelle est la conception islamique de Dieu? Quelles sont, d’après vous, les preuves de Son existence ?

7. Quelle est la position exacte du Prophète Muhammad en Islam et quelles sont les preuves de sa prophétie ?

8. Quels bienfaits retirerait le peuple français d’une adhésion à l’Islam ?

9. Existe-t-il en Islam une souplesse en rapport avec l’état de celui qui débuterait dans cette voie ?

10. Que doit dire ou faire quiconque désire embrasser l’Islam, et qui soit suffisant pour être musulman ?


Si le cheikh a rédigé une introduction à ses réponses, publiée en arabe après sa mort dans la Rawda al-saniyya, il n’a probablement pas répondu à toutes ces questions, même s’il existe cependant quatre manuscrits des Ajwiba l-‘ashara cités dans la thèse de S. Khelifa et qu’il a donc pu consulter, respectivement de 90, 92, 56 et 22 pages en format 22*17 cm.

L’introduction du cheikh commence par cette louange : « Louange à Dieu, le Guide de qui le prend pour guide, et que la grâce et la paix soit sur celui après lequel il n’y aura plus d’autre prophète. » Il affirme que « ces questions sont d’une telle importance que c’est le monde tout entier qui devrait en chercher la réponse, et a fortiori le peuple français dont tu fais partie. Tu rends donc service à tes compatriotes. » Puis il entame une introduction à ces « Réponses à l’Occident » en vingt-cinq sections, dont voici une traduction assez « libre ». Lire la suite sur le site Éditions de la Caravane....

 

Deux pages originales du manuscrit en question.

 

 

 

 

 

 

 

Note :

Une traduction antérieure a déjà été faite par Pascale M Benouali-Rickenbacher sous le titre : LE LIVRE DES DIX RÉPONSES : LES PRÉLIMINAIRES DU SHAYKH AHMAD IBN MUSTAFA AL-ALAWI : PRÉSENTATION, TRADUCTION INTÉGRALE ANNOTÉE (al-Ajwiba al-'Achra), mémoire présentée en vue de l'obtention de grade de licence en langue arabe, institut orientaliste, département en langue arabe et islamologie, Bruxelles, Aout 1987. (contenu de la mémoire : une synthèse sur la vie du Cheikh al-Alawi et ses œuvres, les détails du déplacement du cheikh al-Alawî à paris en vue d’inaugurer la mosquée de Paris en 07/1926 avec quelques corrections historiques, traduction de l'introduction des dix réponses et un résumé du contenu des quatre premières réponses seulement sans les avoir traduites intégralement). Lien.

 
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.