Cheikh al-Alawî - La Voie du Soufisme
Œuvres écrites du Maître - Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Mardi, 25 Novembre 1924 13:40

Constituant l’intériorité de tout Message et plus particulièrement de l’Islam, le Tassawwuf a toujours été et demeure la voie de l’élite. Ceux qui le suivent, vivent le Message dans sa profondeur ; Message transmis par le Prophète Muhammad (à lui proximité et Paix) l’Islam avec ses trois fondements : – Islam – Imâm – Ihsân. Le Cheikh Al Alawi nous décrit dans ce traité la voie, sa doctrine, les règles de conduite du disciple ainsi que les qualités que doit avoir le vrai Maître. Ouvrage précieux pour tous ceux qui, à un titre ou à un autre s’intéressent au Soufisme.

 

 

La communauté soufie

Si tu désires te joindre aux Gnostiques
Je vais sans tarder t’exposer la voie initiatique

Mentionner le Soufisme est recommandé comme conseil
Je le cite pour conclure, en raison de l’intérêt qu’il suscite

La science de l’élite s’acquiert de la révélation divine (Qorân)
Et rares que sont les Connaisseurs de la Vérité

Il n’est pas d’époque qu’ils ne soient présents
Comme trace divine, afin qu’ils servent de guides

C’est une communauté qui refoule le malheur de leur hôte
Que dire alors de celui qui se joint à leur gite

L’authenticité de leur voie est effective
Son lien direct est le Prophète Élu

Son rapport à la Loi divine est pareil au noyau
Le but final vise la réalité divine avec le dévoilement

L’assemblée de la « Soffah » rassemble les immaculés
Qui sont liés par un lien commun bien connu

 

Les conditions de la Voie

Une chose en clarifie trois :
Le commencement, le milieu et la fin

Le commencement est un total repentir
La compagnie du Maître est obligatoire dans la Voie

Ainsi qu’une parfaite intention suivant le désir
Et une permanente orientation en continuité

L’intention signifie s’appliquer avec conviction
Dans la quête de Dieu par la vision directe

La repentance exige trois choses :
L’abandon, la reconnaissance (de l’erreur) et le regret

Avec réparation du préjudice
A titre d’excuse si possible

Accomplir les actes obligatoires et la tradition prophétique
Apprendre, selon les dispositions, la Loi juridique

En maintenant, jusqu’à la mort, un bon comportement
Car la considération est dans la bonne conclusion non pas dans l’antécédent

 

Le véritable disciple

Ceci est le minimum requis pour le débutant
Quand au sincère il doit aller plus en avant

Le caractère du vrai disciple est l’effort permanent
Orienté dans sa quête, demandant autant

Tu le trouveras continuellement assidu et retiré
Pour le Dhikr, caractérisé par la dévotion

S’il persévère, la lumière du Dhikr se répandra en lui
Ses qualités personnelles seront raffinées comme nous le savons

Jusqu’à ce qu’il sera sans troubles, immaculé
Ses qualités propres seront autrement

Il demeurera fort, fermement résolu
S’appliquant assidûment à l’obéissance

Demandant à son âme des comptes
Orienté vers Allah, animé par son désir

Dans la crainte, l’espérance et l’amour
Commode, doux et contigu

Comptant sur Dieu, le louant et le remerciant
Cherchant Sa protection, satisfait et endurant

Honnête dans son intention, ascète, immergé dans la dévotion
Vigoureusement déterminé, œuvrant sans appréhension

Le cœur exempt de tout caractère répréhensible
Sans jalousie, sans pessimisme, sans autosatisfaction

Dans tout cela est la condition aboutissant à la perfection
Bien que certaines défaillances interviennent pendant le cheminement

Mais ce ne sont que des mouvements rotatoires sans réelle influence
Quoiqu’il arrive au disciple, il interpellera sa vigilance

« Car les pieux, lorsqu'une suggestion du Diable les touche
Ils se rappellent et les voilà devenus clairvoyants »

Néanmoins demeureront quelques stigmates
Car la nature humaine ne disparait pas souvent

Toutefois il se tiendra résolument debout à la porte de son cœur
Connaissant l’inspiration subite et ce qui s’y rapporte

Il ne fait pas confiance à son âme ni à sa crédibilité
Même si elle était parfaitement juste, ce n’est pas suffisant

 

Le Dhikr et la retraite spirituelle

Les exercices spirituels lui sont nécessaires lors du cheminement
Quant à la méthode, elle réclame la pratique du Dhikr

Qui n’est mise en œuvre que par la retraite spirituelle
Qui est généralement indispensable selon mon jugement

Il est bien rare d’obtenir sa chance sans elle
Bien qu’elle soit difficile pour l’âme malgré ses concessions

La règle des envoyés de Dieu qui nous est parvenue
Est identique à celle de l’élite dans son intégrale particularité

La grotte de Hirâ était le refuge de notre Prophète
« Et Nous donnâmes à Moïse rendez-vous pendant trente nuits »

Le cœur ne sera jamais par les troubles effrayé
Que lorsqu’il rompra avec tous les humains

« Puis, lorsqu'il se fut séparé d'eux et de ce qu'ils adoraient »
« Nous lui fîmes don » de ce qui apaise les esprits

« Que celui qui veut prenne une voie [menant] à son Seigneur »
Par laquelle il se hâte au Dhikr en Le mentionnant

L’engagement dans la retraite spirituelle exige des conditions :
L’intention, avoir la remise confiante (en Dieu) approuvable

Propreté du corps, des habits et de l’endroit
L’excellence dans l’endurance constamment selon les prédispositions

Briser l’emprise de l’âme par le jeûne et rompre avec ses coutumes
Telles sont les qualités des initiés magnanimes

Fermer les yeux et rassembler les facultés sensorielles
Et invoquer le Nom (Suprême) en retenant son souffle

Ne pas tromper, ne pas faire preuve de négligence
Chasser les pensées éphémères loin du cœur

Excepté une pensée considérable
Dévoilant la Réalité divine dans son Unité et Unicité

 

Le dévoilement et la connaissance

Ainsi ne pas abandonner le Dhikr en toutes situations
Sauf en cas de signe d’excès de l’accomplissement

Ce qui éclipse de cet univers dans sa totalité
Anéanti dans Son Essence, qu’Il Soit Glorifié et Exalté

Puisqu’Allah Est et ne cesse de l’Être Tel qu’Il Était
Et ceci est de toute évidence le couronnement de l’anéantissement

Le cœur sera illuminé par la lumière de Son Seigneur
Et l’univers disparaitra par Sa manifestation

Il ne verra alors aucune demeure pour les existences
Car il est en union sans séparation

L’Unique Est Tel qu’Il Était et ne cesse de l’Être
Lorsque les figures se dissipent par la description de l’ensemble

Mes compliments à l’invocateur abouti
Lorsqu’il est éteint dans le total effacement

L’assistance divine lui parvient éternellement
Bien développée, bien résumée, sans fêlure

C’est ainsi que le but majeur des serviteurs est la connaissance
Par la vision directe et le dévoilement

Il verra, par soutien, en face de lui, son guide spirituel
Sauf s’il est arrivé à bien maitriser sa condition

Cependant il ne doit rien cacher à son Éducateur
Que ce soit de l’objet de sa quête ou des pensées éphémères

Il se doit être attentif à ce que le Maître lui indique
Il ne doit pas se contenter de la science acquise auparavant

Excepté ce qui vient de la part de son Professeur
Car il a l’avantage sur son âme plus que lui-même

Il peut arriver que l’accomplissement soit effectif
Indépendamment des exercices spirituels

La sollicitude divine le saisit et l’adjoint
Et le réunit à la Présence du Très Saint

Celui-ci est nommé chez l’élite par le ravi
Tandis que le cheminant est l’aimant alors que celui-ci est l’aimé

Il doit absolument être paré après l‘accomplissement
De toutes les qualités citées auparavant

Car pour autant que le cœur soit sain
Le reste des organes suivent en s’accomplissant

Le Chemin Droit dans notre Voie
Est la saisie (des sciences) de la Loi sacrée et de la Vérité

Exclure celui qui prétend être accompli
Sans observer la Loi sacrée (du Qorân)

Sauf s’il est dominé par son état spirituel
Alors, il est excusé, parce qu’il se tournera vers la repentance

Tantôt les vérités parviennent si subitement
À l’intellect, qu’elles abrogent ses contenants

Tantôt elles arrivent de façon détaillées et ordonnées
Selon la détermination, et chacun recueille sa ration

Ensuite les précisions arrivent ultérieurement
À la mesure du degré de la connaissance et du discernement

La compréhension reste toutefois indivisible
Tandis que les expressions se distinguent suite au développement

Etre constamment concentré ensuit l’effet évident à portée
Et la politesse est recommandée lors de la locution

Car l’être est estimé par son langage chez la création
Quant au Créateur ; Il l’estime par son secret (cœur)

Quoi qu’il en soit des deux côtés
Se trouve, si maitrise, le plus noble des degrés

 

Les règles de conduite du disciple

Le disciple distingué par la politesse et raffiné
Est un modèle, par Allah, qu’il convient d’adopter

Tu le trouveras purifié et aussi soigné
Pudique, connaissant les règles de l’oraison

Attentif vis-à-vis du Seigneur en toutes circonstances
Affermi dans la soumission et l’obéissance

L’apogée de sa politesse est dans ses rapports avec ses frères
Auxquels il donne toujours la préférence sur lui-même

Il se met à leur service comme s’il était leur asservi
Il embrasse leurs mains écartant son amour propre

Il les adule, approuve leurs élocutions
Il cherche dans la modestie leur consentement

Il ne revendique aucun droit lui revenant
Il leur laisse le soin de choisir pour lui

S’ils le chassent, il revient en s’excusant
S’il subit une injustice, il ne réclame pas réparation

Il ne surveille pas leurs défauts
Il ne fait pas attention à leurs agissements

Ayant un bon jugement à l’égard de tous, petit et grand
Car il les considère tous des élus de Dieu l’invoquant

Il les sollicite de l’assister dans leurs oraisons
Il s’oriente par leur caractère sacré vers les obligations

Il les aime pour Allah d’un amour excessif
Et s’efforce d’être bien utile à leur service

Il les protège, qu’ils soient présents ou absents
Il les défend, contestant qu’ils aient des imperfections

Il interprète favorablement ce qu’il a entendu de déplaisant
Il ne manque jamais à leur rassemblement

Il doit être d’une grande noblesse d’esprit
Il se peut que le groupe bénéficie de sa compagnie

On dit que la main de Dieu est avec l’assemblée
Car l’union est miséricorde alors que la désunion est égarement

 

Le Maître

La convenance du disciple est enfin avec son Maître
C’est exigé pour ses atouts spirituels

Suivre son modèle n’est admis qu’à certaines conditions
Je les mentionne au disciple afin qu’il soit vigilant

La sincérité, l’amour et la vénération
L’intention, la conformité et la soumission

Etre honnête envers lui en acte et en paroles
Et l’aimer d’un amour incomparable

Car c’est par l’amour que le lien est toujours réel
Ainsi les amis intimes se considèrent comme tels

Le considérer avec attention, qu’il soit absent ou présent
Le vénérer à foison selon la capacité des sentiments

Si apparaît de sa conduite quelque chose d’inconcevable
Il faut nécessairement admettre son intégrité

Car il faut être persuadé qu’il est assurément parvenu
Et qu’il guide à la Présence de la Divinité

Se conformer à ses ordonnances et à sa volonté
En dehors duquel ne reconnaître aucune autorité

La seule autorité valable est celle du Maitre
Car c’est de lui que jaillit le soutien

Se soumettre à lui en acte et en parole
S’attendre à ce que sa volonté se réalise

Ne lui demander ni preuve ni argument
Requérir de sa parole le bon raisonnement

S’il est interrogé de ce qu’il voulait signifier
Et ne donne pas de réponse, alors rien ne l’oblige

Ne lui parler qu’à voix basse
Si le sol est propre, le mieux est de se mettre à terre

Sinon s’assoir dans un endroit moindre
Sauf si le Maitre préfère la proximité

Ne pas dormir chez lui de sa propre décision
Ne pas se distraire, par considération à ses instructions

En cas de visite, n’entrer qu’avec sa permission
De même au moment de le quitter

Il requiert de se soumettre entre ses mains, tel un accessoire
Car par cela ensuit la vertu, dans le consentement et l’obéissance

Parmi les qualités du Guide, que doit connaître l’aspirant
Peut-être, par aubaine, que celui-ci parviendra jusqu’à lui

Je dis que c’est un Homme pieux et vertueux
Qui est parvenu à connaitre l’esprit de l’Unicité

Il ne peut être Guide qu’à des conditions :
Il doit être versé dans la connaissance en étant témoin oculaire

Expert dans la thérapeutique des âmes
Et maîtrise les maladies que renferment les cœurs

Connaissant formellement de la Loi divine
Ce qui est fonctionnellement nécessaire

Tout en s’efforçant de les mettre en pratique
Autrement il est dangereux pour ses solliciteurs

Si une seule condition n’est pas requise
L’aspirant doit aussitôt s’en séparer

La perfection du Maître, doit être connue par ces clauses
Il doit être fermement établi dans la connaissance

Scrupuleux, ascète, de bon conseil
Enclin à la sollicitude, courtois, vertueux

Préférant Dieu à lui-même,
A ses disciples et ceux attachés à lui

Il traite grassement, du mieux qu’il peut, le faible
En toute humilité, qu’il convient de le prendre en référence

Sa marque distinctive est profitable à l’œil
Elle fait rappeler Dieu en effaçant le reste

Son raisonnement renforce les connaissances
Ses actes font désirer l’autre monde

Telles sont les qualités des Maîtres quasiment
Cependant ils sont mystérieux dans les girons des choses

Sa courtoisie avec le disciple est subtile
Parfaitement accommodant et familier

Indulgent envers les âgés comme les jeunes
Ayant de l’égard au riche comme au pauvre

Il donne à tout un chacun son droit lui revenant
En conseils, avec sévérité comme avec douceur

Attentionné, il œuvre à purifier les cœurs
Recommandant le Dhikr et l’effort spirituel

Préservant de son mieux ses disciples dans leur cheminement
Jusqu’à ce qu’ils arrivent auprès de leur Seigneur

 

Conclusion

Approche autant O Seigneur et bénie et glorifie
Le Prophète ainsi que ses descendants en paix

Ainsi s’achève ce que nous avons à la hâte recueilli
En mille vers, par crainte que la fin entrave sa réalisation

Et demeurera ainsi dans un état inaccompli
Alors louange à Dieu au début et à la fin

Faites Ô Seigneur que notre destinée se conclut par la félicité
Et enseigne-nous par la vertu et l’accroissement.

 

Traduit de l'Arabe par Derwish al-Alawi
Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawi

 

 
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.