Accueil Œuvres écrites du Maître Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî Cheikh al-Alawî - Les dons sanctifiés - La Purification (tahâra)
Cheikh al-Alawî - Les dons sanctifiés - La Purification (tahâra)
Œuvres écrites du Maître - Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Mardi, 05 Septembre 1911 12:17
Index de l'article
Cheikh al-Alawî - Les dons sanctifiés
Préambule
Première introduction
Deuxième introduction
A propos de la (salât) de proximité au Prophète (§)
La bonne croyance en la discipline soufie
L’intellect des soufis
Les trois catégories de l’intellect soufi
La connaissance et les pièges à éviter
La dépendance à Dieu
L’Existence de Dieu
Les Attributs de Dieu
Le statut sacré des Prophètes et Messagers
CHAPITRE DE L’ATTESTATION DE FOI (Shahâda)
La Purification (tahâra)
CHAPITRE DE LA PRIÈRE (Salât)
Les seize obligations de a prière
Les quatre conditions de la prière
Les deux aspects négatifs qui évincent le disciple
La formule de sacralisation (takbîr)
La prière de l’aurore (fajr)
La prière de l’après-midi (dhohr)
Le reste des prières prescrites
Ce qui est détestable ou inconvenable d’accomplir pendant la prière
La mort au vu du langage soufi
Les prières surérogatoires (sunan salât)
La négligence au niveau de la prière par inadvertance (sahw)
Les actes altérants qui annulent la validité de la prière (manhiyat)
Toutes les pages

 

La Purification (tahâra)

Après avoir expliqué [ésotériquement] les six bases de la Foi (al-Imân) : (la foi en Dieu, en ses anges, ses livres, ses Messagers, le jour du jugement et la destinée tant en bien qu’en mal), et les sens cachés de l’Excellence (al-Ihsân) « Adore Dieu comme si tu le voyais » (Hadîth), que l’auteur a exposé les règles de purification (tahâra) qui sont au nombre de sept correspondant aux sept Attributs de Dieu, en puisant de « l’eau absolue » qui n’est autre que la Vérité. Le gnostique doit accomplir [spirituellement] ces règles de purification afin de purifier chacune de ses propriétés humaines pour s’imprégner des Attributs divins, ce qui explique cette maxime : « réalise tes propres qualités et Dieu t’accordera des siennes ». L’auteur étale les différentes souillures sans manquer de faire rappeler que la plus grande parmi elles, c’est de voir autre que Dieu (l’altérité). La racine du mot (hadath) qui veut dire en arabe « souillure » est la même que (hâdith) qui veut dire « naissant », le rapprochement est tellement logique ce qui nous donne ceci : « tout naissant est souillure » (du point de vue de la Vérité), en conséquence : tout naissant qui soit évident à nos yeux, reste une souillure qui tache notre âme et empêche toute réunion avec le Divin.



 
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.