Accueil Œuvres écrites du Maître
Œuvres écrites du Maître


Cheikh al-Alawî - Cognitions universelles
Œuvres écrites du Maître - Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Mardi, 04 Octobre 1904 13:18

La clef de la vision directe de l'univers (miftâh as-shuhûd fi madhâhir el-wujûd)

L’expérience vécue de tout initié a pour aboutissement : "Shuhûd wa ‘ayân" (vision et témoignage). Témoin de la Vérité, témoin de l’Unicité, ce grand Maître, du vivant de son Cheikh, nous offre ici à travers des considérations d’ordre astronomique et sociologique, une interprétation spirituelle de l’univers. Partant des connaissances objectives de ce qui est, il nous mène à la connaissance de ce qui doit être, à savoir la nécessité du Tawhîd (Unicité). S’il est important de connaître la configuration du ciel et la position des astres qui s’y meuvent, il est plus important encore de pouvoir y lire la Sagesse Divine qui préside à toute chose. Achevé le 04 Octobre 1904, le Cheikh al-Alawi y développa le "Bing Bong" qui est connu dans le langage coranique par le "Ratq et le Fatq" bien avant Edwin Hubble en 1929. (Note : une autre traduction du résumé de ce livre est notamment publié dans le site Édition la Caravane).

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - L’ascension et l'aboutissement
Œuvres écrites du Maître - Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Lundi, 23 Juin 1902 23:00

Cet opuscule ne comporte pas à l'origine de titre, il en a fallut un qui fut ajouté après le décès du maître afin de l'imprimer.(L’ascension des cheminants et l'aboutissement des parvenus (mi'râj as-sâlikîn wa nihâyat al-wâssilîn). C’est le commentaire entrepris par le Cheikh al-Alawî d’un poème de son Maître spirituel Sidi Muhammad Al Bûzîdî. C’est l’une des premières Ouvres du Cheikh, achevée le 23 Juin 1901, dans laquelle il entreprend un commentaire spirituel selon la méthode dite « du goût » (Dhawq). Il serait peut-être utile de rappeler qu’à travers la lecture de ce commentaire, nous pouvons percevoir en partie, le degré de réalisation auquel le Cheikh al-Alawî était parvenu et cela, dès le vivant de son Maître. (Revu et corrigé le 12/07/2013)

Lire la suite...
 
«DébutPrécédent1234567SuivantFin»

Page 7 sur 7