Accueil Œuvres écrites du Maître
Œuvres écrites du Maître


Saikh al-‘Alawí - Díván. Nyolc költemény (Magyar)
Œuvres écrites du Maître - Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Jeudi, 12 Juillet 1934 12:39

Saikh Ahmad al-‘Alawí: Díván. Nyolc költemény Tradíció (Debrecen), 2001, p. 189–192. A bevezetést írta és fordította Buji Ferenc.

Extraits du Diwân du Cheikh Ahmad al-‘Alawí en langue hongroise: (www.bujiferenc.hu)

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - L'arbre aux secrets
Œuvres écrites du Maître - Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Lundi, 15 Mai 1933 13:15

Dans cet opuscule, le Cheikh Al Alawi nous donne quelques-unes des significations que comporte la prière sur les prophètes en général et sur le prophète Muhammad en particulier. L’auteur attire l’attention du lecteur et l’incite à découvrir la présence de l’esprit Muhammadien, âme universelle insufflée à Adam, premier chaînon dans le cercle de la Prophétie.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - La lumière éclatante (Munâjât)
Œuvres écrites du Maître - Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Mardi, 25 Novembre 1930 12:26

« Wa Kullu khillin lahu khalilu » « Pour tout amant Son intime ». Ainsi s’exprime le Cheikh dans un de ses poèmes. Dans ces moments de secret, de solitude sereine et paisible, où l’être vit cet état de « miskîn » (nécessiteux spirituel), l’amant a besoin de se retrouver avec le Bien-Aimé. Le Cheikh al-’Alawî, à travers ces confidences secrètes nous fait pénétrer et goûter ces moments. « Al Munâjât » est un petit livre contenant le discours intime ainsi qu’un certain nombre d’aphorismes et de pensées exprimant la sagesse du Cheikh. L’importance de ces « munâjât » est telle que le Cheikh al-’Alawî lui- même conseille aux disciples de les réciter au moins le jeudi soir. Une telle récitation est source de lumières et de dons spirituels pour celui qui s’y adonne.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - La société humaine peut-elle se passer des lois divines ?
Œuvres écrites du Maître - Articles relatant les questions et les réponses
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Mercredi, 20 Août 1930 12:23

La question suivante a été posée à notre vénéré Maitre et Cheikh Sidi Ahmed ben Mustefa el-Alaoui : "Est-il possible à la société humaine de se diriger elle-même et par ses propres moyens dans la vie sociale sans le secours de moyens étrangers à elle et qui sont les moyens divins (Règles religieuses), c-à-d sans éprouver la nécessité d'y recourir ?". Voici ce qui fut répondu...

 

Il est bien admis que la société humaine est dans la nécessité naturelle d’une règle de conduite dans la vie extérieure, comme dans la vie intime. Ainsi Dieu –qu’Il Soit Exalté et Glorifié- a institué les lois divines pour régler et refréner la conduite cachée ; de même que les lois émanant d’un pouvoir humain règlent et refrènent la conduite publique.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - Le guide pratique du musulman
Œuvres écrites du Maître - Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Mardi, 29 Avril 1930 16:31

Louange à Dieu ! Salut à Ses serviteurs qu'il a élus ! certains de nos frères français ainsi que des frères musulmans ignorant la langue arabe m'ont souvent demandé de composer à leur intention un petit guide pour leur faire connaitre leurs devoirs de musulmans, présenté selon une méthode moderne, dont la traduction soit facile et la compréhension à la portée de tous. je réponds ici à leur appel en espérant que ce petit opuscule leur sera de quelque utilité. je mets ma confiance en Dieu, car c'est Lui qu'Il convient de s'appuyer, et je dis, après avoir invoquer Dieu le Clément, le Miséricordieux : ...

Cliquer ici, fichier en format PDF.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57013713/f18.item.r=.zoom

 
Le Centenaire de l'Algérie - Les Annales coloniales, 30/07/1929
Œuvres écrites du Maître - Articles du Cheikh al-Alawi dans les journaux
Écrit par Les Annales coloniales   
Mardi, 30 Juillet 1929 08:03

Ce qu'en pense un grand Marabout, le cheikh Ben Alioua, le chef respecté d'une confrérie allaouite nouvelle et solide à Rélizane, qui groupe des milliers d'adeptes au Maroc, en Algérie, en Tunisie et même à Paris, où il a déjà une Zaouïa, un érudit et un « soufi » doublé d'un grand philanthrope, le type représentatif du marabout modeste, bon et charitable, a confié à la Presse son opinion sur le centenaire de l'Algérie française. Il nous a paru intéressant de reproduire en substance cette pensée autorisée.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - le Centenaire de l'Algérie
Œuvres écrites du Maître - Articles relatant les questions et les réponses
Écrit par Les Annales coloniales   
Mardi, 30 Juillet 1929 08:03

Ce qu'en pense un grand Marabout, le cheikh Ben Alioua, le chef respecté d'une confrérie allaouite nouvelle et solide à Rélizane, qui groupe des milliers d'adeptes au Maroc, en Algérie, en Tunisie et même à Paris, où il a déjà une Zaouïa, un érudit et un « soufi » doublé d'un grand philanthrope, le type représentatif du marabout modeste, bon et charitable, a confié à la Presse son opinion sur le centenaire de l'Algérie française. Il nous a paru intéressant de reproduire en substance cette pensée autorisée.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - le progrès et la religion
Œuvres écrites du Maître - Articles relatant les questions et les réponses
Écrit par L’Écho d'Alger   
Dimanche, 14 Août 1927 10:00

De passage à Alger, M. Benalioua, le vénéré Cheikh de la Zaouïa El Alaouia de Mostaganem, est venu assister aux fêtes données à l'occasion du retour de la Mecque. De plusieurs pèlerins dont un membre de la famille Bendimred, bien estimé dans notre ville. Nous avons eu le plaisir de nous entretenir quelques instants avec le Cheikh Benalioua. L'esprit le plus cultivé se plait à entendre le Cheikh discuter sur les choses de ce monde et sur celles de l'au delà, et même sur la civilisation actuelle. Il ne se renferme pas comme certains Cheikhs dans un fanatisme exempt de toute tolérance, au contraire pour M. Benalioua.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - Le devoir du musulman est de se soucier des affaires des musulmans
Œuvres écrites du Maître - Articles du Cheikh al-Alawi dans les journaux
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Jeudi, 11 Août 1927 10:17

 

L'Islam est venu avec des enseignements très distingués. Ces enseignements visant à rendre les musulmans comme une seule famille, s'intéressant aux affaires de chaque membre d'eux, s'efforçant d'être une seule main attirant, par là, le bien et repoussant le mal. Toutefois ceci n'est valable qu'après que les jeunes révèrent les âgés et ces derniers soient bienveillants envers les jeunes, et que les riches soient généreux envers les pauvres et les plus forts défendent les plus faibles d'entre eux et les plus érudits instruisent les ignorants.

Lire la suite...
 
«DébutPrécédent1234567SuivantFin»

Page 5 sur 7
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.