Accueil Œuvres écrites du Maître
Œuvres écrites du Maître


Cheikh al-Alawî - Aux citoyens de notre nation
Œuvres écrites du Maître - Articles du Cheikh al-Alawi dans les journaux
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Lundi, 12 Septembre 2016 16:50

Certes, l’amour de la patrie est un noble sentiment chez l'homme, et celui qui est dépourvu (de ce noble sentiment) ne peut être qu'un rustre personnage qui manque de vertu. Néanmoins ; souvent ce sentiment de dévouement a bien délabré des personnes et leur fit oublier l’occasion de saisir leur chance auprès du Divin et de l'au-delà -qui est le séjour éternel-. Ils résolurent en eux-mêmes de considérer la patrie comme une idole (divinisée) et sacrifièrent pour elle toute chose, qu'elle soit sacrée ou de peu d’importance, et ainsi, la folie n’a point de limite.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - L’islam et ses enseignements
Œuvres écrites du Maître - Articles du Cheikh al-Alawi dans les journaux
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Jeudi, 21 Avril 2016 04:23

L'islam est la religion plénière de Dieu en tout temps et dans toutes les contrées, bien que ses adversaires essayent de ternir son image et ses propres enfants essayent de le suffoquer. Sa quintessence est substantiellement culminante pour que des mains pécheresses puissent la manipuler et aussi longtemps que le Coran soit protégé par Dieu Tout-Puissant. Certes, les manipulations des comploteurs peuvent altérer la volonté de certains musulmans qui ne sont pas, hélas, éclairés par la lumière du savoir et la connaissance, et n’ont pas assez de culture religieuse pour qu’ils soient à l’abri des confusions manœuvrées et leurs procurent la ferme conviction que leur religion est valable pour chaque époque. En revanche, s’ils étaient bien instruits et au courant des enseignements islamiques et ce qu'il en est de son statut éminent et son prestige, ils seraient parmi ceux qui diffusent ses principes parmi les étrangers, ainsi les confusions tendancieuses et les balivernes malveillantes n’agiraient guère sur eux, parce qu’ils savent qu’il est la vérité manifeste et la lumière pure.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - Est-il louable ce que les musulmans font ?
Œuvres écrites du Maître - Articles du Cheikh al-Alawi dans les journaux
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Lundi, 11 Avril 2016 05:30

Une bonne partie des enfants de l’Islam s’épaulent et s’associent à ruiner leurs propres foyers avec leurs propres mains et les mains des autres. Ils se portent, malheureusement, préjudice ce que leur ennemi ne put le faire même s’il essaya une éternité. La transmutation de la visée religieuse globale à l'association sectaire, est l’action principale et la première étape qui conduit à la division du noyau de la nation islamique, bien que ce soit une chose qui ne devrait pas nécessairement amener à la division, parce que le cercle de l'Islam est suffisamment large pour que les différents partis ou clans s’affrontent sans que cela porte préjudice à l'essence de la religion. Mais ceci ne plaît pas à Satan, ce qu’il désire c’est que chaque parti domine les autres par tous les moyens dicibles ou effectifs si cela est possible. Le Diable est suffisamment de nature malicieuse à prôner les préceptes du modèle occidental ce qui est pour lui assez afin d’arriver au but désiré. La première chose qu’il injecta de ces enseignements est la sophistication du nationalisme et l’engouffrement dans ses extrêmes, chose sûre qui altèrera le reste des liens sociaux.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - L'interprétation métaphysique de la purification
Œuvres écrites du Maître - Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Mardi, 01 Mars 2016 04:46

C'est un principe général du soufisme qu'une parfaite formation exotérique constitue l'indispensable préparation pour entrer dans la voie ésotérique; dans l'ordre des Darqâwâ, à l'époque où le cheikh écrivit Al-Minah al Qud-dûsiyyah (Les dons sanctifiés), on faisait apprendre par cœur à tous les novices "le Guide des éléments essentiels de la connaissance religieuse d'Ibn 'Ashir", afin de s'assurer par là qu'ils avaient un minimum d'instruction religieuse. Ce petit traité en vers est divisé en trois parties, une pour chacun des trois aspects de la religion : imân, islam, ihsân, c'est à dire théologie, loi canonique (comprenant les obligations rituelles) et mystique. Al-Minah al Qud-dûsiyyah (Les dons sanctifiés) n'est qu'un des nombreux commentaires de ce traité. Mais il diffère des autres en ce sens qu'il transpose les deux premiers aspects de la religion au niveau du troisième, le plus élevé; il réintègre îman et islam dans l'ishân en donnant une interprétation purement mystique de la doctrine et des rites.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - L'Unicité de l’Être
Œuvres écrites du Maître - Livres du Cheikh Ahmed al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Jeudi, 25 Février 2016 04:43

Le Guide des éléments de la connaissance religieuse de Ibn 'Ashir, dont Al-Minah al Qud-dûsiyyah (Les dons sanctifiés) du Cheikh al-Alawî est un commentaire, formule comme suit ce qui doit nécessairement être attribué à Dieu : " Être, non-commencement, non-fin, indépendance absolue, incomparabilité, unité d'essence, de qualité et d'activité, puissance, volonté, connaissance, vie, ouïe, parole, vue."

Lire la suite...
 
Cheikh Ahmed al-Alawî et les missionnaires (partie 2)
Œuvres écrites du Maître - Articles du Cheikh al-Alawi dans les journaux
Écrit par M’barek ben Slimane   
Lundi, 02 Novembre 2015 03:46

La Rédaction d’al-Balâgh : Nous avons publié dans notre précédant numéro (123) une lettre du jeune homme, le très noble, Monsieur Hassan ben Mahmoud le tunisien, dit « le kabyle », dans laquelle il décrit l’écho qu’a suscité son article publié dans notre journal auprès d’un certain nombre de missionnaires, et les réponses incisives du Cheikh al-Alawî qui ont agit sur eux dans le bon sens. Certains d’entre eux ont immédiatement quitté leur fonction et d’autres sur le point de le faire. La direction de notre journal a reçu une lettre d’un missionnaire (M’barek ben Slimane) qui confirme les affirmations du sieur Hassan ben Mahmoud, que nous publions. Son auteur, raconte les raisons qui l’ont amené à l’apostasie et finalement son retour à l’Islam. Nous présentons cette lettre en présent à nos frères musulmans en général et aux lecteurs d’al-Balâgh en particulier.

Lire la suite...
 
Cheikh Ahmed al-Alawî et les missionnaires (partie 1)
Œuvres écrites du Maître - Articles du Cheikh al-Alawi dans les journaux
Écrit par Hassan ben Mahmoud   
Lundi, 26 Octobre 2015 07:23

Voici un article publié en Avril/Mai 1929 dans le journal « al-Balâgh al-Jazâïrî », dans lequel un tunisien converti au christianisme (protestantisme) raconte ses expériences avec les missionnaires qui pullulaient en Afrique du Nord et sa rencontre avec le Cheikh al-Alawî. L'article est particulièrement intéressant car il reflète les conversations qu'eut le missionnaire avec le Cheikh al-Alawî, et les détails de son repentir, suivi par plusieurs séances de questions-réponses où le Cheikh al-Alawî répond avec des preuves irréfutables. Cet article (qui sera suivi par un autre), nous dévoile un homme de débat, qui apporte des réponses simples, et nous dévoile sa connaissance des Livres Saints.

Lire la suite...
 
Lettre du Cheikh al-Alawî à Abdul-Karîm Jossot - 1924
Œuvres écrites du Maître - Correspondances du Cheikh al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Jeudi, 02 Avril 2015 14:27

Lettre (non datée) probablement en Aout 1924 envoyée par Cheikh al-Alawî ® à Abdul-Karîm Jossot en réponse à sa première lettre (Juillet 1924) adressée au Maître avant leur rencontre en Septembre 1924. le Cheikh exprime sa surprise d'avoir reçu une lettre de Jossot et lui fait savoir qu'il avait connaissance de sa personne et par le fait d'avoir lu son opuscule intitulé "Ma Conversion" publié en 1913 en langue arabe, il lui demande de lui envoyer un ou deux exemplaires en français, ce qui indique que la version traduite en arabe n'était pas satisfaisante.

Lire la suite...
 
Lettre du Cheikh al-Alawî à Abdul-Karîm Jossot - 1925
Œuvres écrites du Maître - Correspondances du Cheikh al-Alawî
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Dimanche, 11 Janvier 2015 02:16

Lettre (non datée) probablement au cours de l'année 1925 par Cheikh al-Alawî ® à Abdul-Karîm Jossot en réponse à sa lettre où, semble-t-il, lui a relaté ses difficultés temporelles et spirituelles. Le Cheikh al-Alawî ® lui donne des conseils notamment en ce qui concerne son épouse -qui semble-t-il n'avait pas suivi son mari dans la voie mystique-, et souhaite le voir pendant le congrès annuel qui se déroulera en décembre (1925 ?), il lui a aussi parlé de Jaffar Taillard et Myriam Sereno et lui a fait savoir qu'il a envoyé une réponse à sa lettre. (En attente d'une traduction...)
Lire la suite...
 
«DébutPrécédent1234567SuivantFin»

Page 1 sur 7