Accueil Le Prophète Muhammad (§)
Le Prophète Muhammad Ben Abdullah (§)
01-Le Prophète Muhammad Ben Abdullah (§) - L’intérêt et l’affection du Prophète pour les enfants
Biographies - Biographies-Antérieurs
Écrit par Harûn Yahya   
Mardi, 12 Août 2008 11:00
Index de l'article
01-Le Prophète Muhammad Ben Abdullah (§)
I Introduction
II La moralité sublime du Prophète telle qu'elle apparaît dans le Coran
Le Prophète ne mettait en pratique que ce qui lui avait été révélé
La confiance du Prophète en Dieu: un exemple pour tous les hommes
Le Prophète cherchait toujours à ne plaire qu’à Dieu, n’attendant rien d’autrui
La patience dont faisait preuve le Prophète face aux difficultés
Le Prophète était toujours tolérant envers les gens autour de lui
La justice exemplaire du Prophète
Celui qui obéit au Prophète obéit aussi à Dieu
Le Prophète avertissait et prêchait les hommes de sorte à influencer leur conscience
Le Prophète magnifiait continuellement son Seigneur
Le Prophète était l’annonciateur de bonnes nouvelles
Le Prophète rappelait à son peuple que lui aussi était un être humain
Le Prophète soulageait les musulmans de leur détresse
Le Prophète était plein d’égards et de considération envers les croyants
Comment le Prophète priait et implorait la miséricorde divine pour les croyants
Le Prophète consultait les croyants
Dieu a accordé au Prophète la gloire et l’honneur
Le Prophète était toujours plein d’égards et de courtoisie
Dieu a toujours protégé le Prophète
L’importance que le Prophète attachait à la propreté
Les prières du Prophète
La façon dont le Prophète transmettait le message de Dieu
III Le Prophète expliquait aux hommes que la puissance de Dieu est infinie
Le Prophète expliquait que la seule voie droite est celle de Dieu
Le Prophète mettait les hommes en garde contre l’idolâtrie
Le Prophète a révélé que seul Dieu connaît l’invisible
Le Prophète rappelait aux hommes que Dieu entend leurs conversations les plus secrètes
Le Prophète a annoncé que le Coran était la parole révélée de Dieu
Le Prophète a révélé qu’au Jour des Comptes, nul ne portera les péchés d’autrui
Le Prophète conseillait à son peuple de tirer les leçons de la ruine de leurs prédécesseurs
Le Prophète rappelait aux hommes la terrible échéance de la mort
Il a révélé que seul Dieu avait connaissance de l’Heure
Il nous a révélé que certaines personnes resteront en enfer pour l’éternité
Il nous a invités à nous remémorer Dieu en L’invoquant par Ses plus beaux noms
Il disait aux gens de ne pas faire de distinction entre les prophètes
Le Prophète exhortait les gens à avoir une bonne morale
Le Prophète mettait les gens en garde contre l’arrogance
Muhammad était aussi le prophète des djinns
Les avertissements du Prophète à ses adversaires
Il ne s’engageait pas dans des discussions futiles avec les mécréants
Il appelait les mécréants à se repentir
Il prévenait les mécréants de leur défaite inévitable
Il mettait les mécréants en garde contre les supplices de l’enfer
Il parlait avec fermeté aux mécréants, leur disant qu’il ne se joindrait jamais à eux
Les rappels du Prophète aux Gens du Livre
Le Prophète ne polémiquait jamais avec les Gens du Livre et ne les contraignait jamais à croire
Il appelait les Gens du Livre à adorer Dieu sans rien Lui associer
IV L'apparence extérieure du Prophète
La beauté physique du Prophète
La prestance du Prophète
L’apparence extérieure du Prophète
Le sceau de la prophétie du Prophète
La chevelure du Prophète
La tenue vestimentaire du Prophète
Les vêtements de sortie du Prophète
L’anneau et le sceau du Prophète
La démarche du Prophète
La façon dont le Prophète s’asseyait
La façon de parler du Prophète
La douce odeur du Prophète
Les mets favoris du Prophète
Les boissons favorites du Prophète
Ce que le Prophète a dit sur l’eau
Quelques traits du Prophète
V La vie exemplaire du Prophète
Le Prophète souriait souvent et enjoignait aux autres d’en faire autant
Les relations et conversations du Prophète avec ses compagnons
Le Prophète aimait à rire et plaisanter avec ses compagnons
Les conseils du Prophète à propos de la fraternité
L’intérêt et l’affection du Prophète pour les enfants
Les épouses du Prophète sont les mères des croyants
VI Ce que le Prophète a dit sur le futur
Informations relatives à l’inconnaissable que le Prophète a révélées dans les hadiths
Les hadiths du Prophète concernant les signes de la fin des temps
Les signes de la fin des temps se manifestent l’un après l’autre
VII Conclusion
Notes :
Toutes les pages

 

L’intérêt et l’affection du Prophète pour les enfants

La compassion et la bienveillance du Prophète Muhammad à l’égard des croyants se manifestent également à travers son attitude envers les enfants. Le Prophète montrait beaucoup d’intérêt pour ses enfants et petits-enfants, ainsi que pour ceux de ses compagnons. Il fit de nombreuses recommandations à leur sujet, concernant leur naissance, le choix de leurs noms, leur santé, leur éducation, leur habillement, leurs jeux: dans tous ces domaines il s’impliquait toujours très activement.

 

Par exemple, peu de temps avant que sa fille Fatimah ne donne naissance à ses deux petits-fils, il lui dit: “Quand il naîtra, ne fais rien à l’enfant sans m’en informer.” 177 Après leur naissance il indiqua comment les nourrir, s’occuper d’eux et les protéger.

 

Le Prophète priait aussi pour les nouveaux-nés, pour ses enfants, petits-enfants et ceux de ses compagnons. Quand il les prenait sur ses genoux, ou quand il les regardait jouer, il implorait Dieu de leur accorder une longue vie pleine de prospérité, ainsi que la sagesse et la foi. À chaque occasion, il priait pour ses petits-fils Hassan et Hussein, en ajoutant que la prière qu’il utilisait était la même que celle qu’Abraham avait utilisée pour Isaac et Ismaël. 178

 

Ibn Abbas, l’un des compagnons, raconte que lorsqu’il était enfant, le Prophète dit:”Dieu, enseigne-lui la sagesse.” Quand Anas bin Malik, un autre compagnon, était jeune, il demandait à Dieu de lui donner une fortune abondante, une progéniture nombreuse et une longue vie, en espérant que ceci lui apporterait le bonheur. 179

 

Le Prophète attachait une grande importance aux jeux d‘enfants et il lui arrivait même de se joindre à eux. Il recommandait aux parents d‘y participer en disant: “Que celui qui a un enfant soit comme un enfant avec lui.” 180 Il suggérait de faire pratiquer aux enfants des jeux tels que la natation, la course et la lutte, et encourageait ses propres petits-enfants et les enfants de son entourage à en faire autant.

 

De nombreux compagnons ont dit à quel point le Prophète aimait les enfants et avait l’habitude de jouer avec eux. En voici des exemples:

 

Anas bin Malik:

 

Le Prophète était toujours parmi les premiers quand il s’agissait de jouer et plaisanter avec les enfants. 181

 

Al-Bara ‘ibn Azib (r.a):

 

J’ai vu Hassan sur les épaules du Messager de Dieu. 182

 

Anas bin Malik déclare:

 

Le Prophète embrassait et reniflait son fils Ibrahim. 183

 

Abou Houraira a décrit l’affection du Prophète pour les enfants et la façon dont il jouait avec eux:

 

Je marchais avec le Messager de Dieu à un moment de la journée mais il ne me parlait pas et je ne lui parlais pas jusqu’il eût atteint le bazar de Banou Qounaiqa. Il revint à la tente de Fatima et dit: “Est-ce que le petit chat (à savoir Hassan) est là?” Nous avions l’impression que sa mère l’avait retenu pour le baigner et l’habiller et le coiffer d’une jolie couronne. Peu de temps s’écoula avant qu’il (Hassan) ne revînt en courant et qu’ils s’embrassent, sur ce le Messager de Dieu dit: “Ô Dieu, je l’aime; aime-le et aime celui qui l’aime (Hassan)...” 184

 

D’après Anas bin Malik, le Prophète appelait souvent à lui ses petits-fils Hassan and Hussein, et les serrait contre lui. 185

 

Ibnou Rabi’a ibni Harith dit:

 

Mon père m’envoya ainsi que al-Fadl, le fils d’Abbas chez le Prophète. Quand nous fûmes en sa présence, il nous fit asseoir à sa droite et à sa gauche et nous embrassa plus fortement qu’on ne nous avait jamais embrassés.” 186

 

Le Prophète caressait souvent la tête des enfants et priait pour eux. Par exemple, Yusuf ‘Ibn Abdoullah ‘Ibn Salam rappelle que le Prophète l’appelait souvent par son nom et lui tapotait sa tête. Amr Ibnou Hourays

 

raconte que sa mère le mettait en présence du Prophète, et que ce dernier tapotait sa tête et priait pour qu’il eût toujours sa subsistance quotidienne. Quand Abdullah Ibnou Utbah avait cinq ou six ans, le Prophète tapotait sa tête aussi et priait pour qu’il eût de nombreux descendants et vive dans l’aisance. 187

 

Abou Houraira rapporte plusieurs anecdotes attestant l’intérêt et l’affection du Prophète Muhammad pour les enfants:

 

Quand les gens récoltaient les primeurs de la saison, ils les apportaient au Messager de Dieu. Quand il les recevait il disait: “Ô Dieu, bénis pour nous ces fruits et bénis notre cité, bénis notre sa’s [une unité de mesure] et notre mudd [une autre unité de mesure]”. Il appelait alors l’enfant le plus jeune et lui donnait les fruits. 188

 

Chaque fois qu’il rentrait de voyage, on faisait sortir les enfants de sa maisonnée pour qu’ils viennent l’accueillir. Il les serrait fortement contre lui, comme le rapporte ‘Abd-Dieu ibn Jafar:

 

Chaque fois que le Prophète rentrait de voyage, on nous amenait à sa rencontre. Un jour nous le rencontrâmes, Hassan, Hussein et moi. Il prit l’un de nous devant et un autre sur son dos et nous porta jusqu’à ce que nous arrivâmes à Médine. 189

 

Une fois, le Prophète sortit pendant le jour… puis il s’assit dans l’enclos de la maison de Fatima et demanda à voir le petit garçon (son petit-fils Hassan). Au bout d’un moment le garçonnet arriva en courant et le Prophète l’embrassa et l’étreignit tendrement. 190

 

Jaabir bin Samurah dit à ce sujet:

 

J’accomplissais la prière en compagnie du Messager de Dieu. Il se rendit ensuite chez sa famille et je l’accompagnai, c’est alors qu’il rencontra des enfants en chemin. Il commença à leur tapoter la joue. Il me tapota aussi la joue et je sentis une fraîcheur, un parfum qui émanait de sa main et qu’on aurait dit sorti du sachet d’encens d’un parfumeur. 191

 

Le Prophète Muhammad fut envoyé à une époque où l’on tuait les filles à la naissance, aussi a-t-il bien souligné que l’on ne devait pas faire de discrimination contre les filles en faveur des garçons, et que c’était un péché que de les tuer. En témoignant d’une affection égale pour les deux, il établit un excellent exemple pour le reste de la société. Voici un hadith qui l’illustre d’ailleurs:

 

Une fille est un enfant merveilleux, affectionné, serviable, plein de douceur et déjà habité par l’instinct maternel sacré. 192

 

Le Prophète exprimait cette affection dans ses paroles mais aussi dans ses actes. Il disait souvent aux enfants à quel point il les aimait. 193

 

Le Prophète n’a jamais fait de favoritisme envers un enfant aux dépens d’un autre. Il témoignait la même affection aux enfants des croyants qu’à ses propres enfants et petits enfants. Quand Halid bin Said rendit visite au Prophète, il avait une petite fille à ses côtés, et le Prophète lui exprima une affection particulière parce qu’elle était née en Abyssinie. Un jour, alors que le Prophète tenait une pièce de tissu brodé entre les mains, il appela la petite fille et lui en fit présent, ce qui la remplit de joie.

 

Jamra était un jeune enfant à cette époque. Son père l’amenait parfois au Prophète et lui demandait de prier Dieu pour elle. Le Prophète prenait Jamra sur ses genoux, plaçait sa main sur sa tête, et priait pour elle.

 

Usama, le fils de Zaid, le serviteur du Prophète, garde ce souvenir du Prophète:

 

Le Messager de Dieu avait pour habitude de me placer sur l’une de ses cuisses et de mettre Al-Hassan bin ‘Ali sur l’autre, ensuite il nous embrassait et disait: “Ô Dieu! Sois miséricordieux envers eux, comme je le suis envers eux.” 194

 

Certaines personnes étaient incapables de comprendre pourquoi le Prophète jouait avec les enfants et leur portait un tel intérêt. Un jour, Akra bin Habis vit le Prophète embrasser Hassan, et dit:

 

“J’ai dix enfants et n’en ai jamais embrassé aucun.” Le Prophète le regarda et lui dit: “À celui qui ne fait pas miséricorde, on ne fera pas miséricorde.” 195

 

Le Prophète rendait souvent visite à la nourrice de son fils Ibrahim, il montrait de l’affection pour ce dernier et lui caressait la tête. Anas bin Malik, le serviteur du Prophète, nous fait part d‘un autre souvenir:

 

Je n’ai jamais vu quelqu’un de plus miséricordieux envers les enfants que le Messager de Dieu. Son fils Ibrahim avait été confié à une nourrice qui habitait sur les collines autour de Médine. Il s’y rendait et nous l’accompagnions. Il entrait dans la maison, prenait son fils, l’embrassait puis rentrait chez lui. 196

 

Notre Prophète a fortement recommandé aux croyants de traiter leurs enfants avec équité et disait:

 

Craignez Dieu et traitez vos enfants avec équité. 197

 

Le Prophète mettait aussi l’accent sur l’importance de l’éducation des enfants, veillant à ce qu’on leur inculque une bonne moralité. Il aidait les parents dans leur tâche en donnant de nombreux conseils en ce domaine, dont voici un échantillon:

 

Les meilleures choses qu’un homme laisse derrière lui après sa mort sont un enfant vertueux qui invoque Dieu en sa faveur, une aumône perpétuelle, dont il continue à percevoir la récompense, et une science bénéfique qui continue à être utile après lui. 198

 

Un des devoirs d’un fils envers son père est de faire en sorte que son nom et son comportement s’accordent. 199

 

Soyez bons avec vos enfants et élevez-les convenablement pour qu’ils soient bien éduqués... 200

 

Dans tous les domaines, le Prophète Muhammad était un excellent modèle à suivre pour les croyants, et celui-ci ne faisait pas exception. Il a résumé l’importance de l’affection pour les enfants dans cette phrase: “Il n’est pas des nôtres celui qui n’est miséricordieux envers les plus jeunes...” 201

 

 

 

 

 

 




 
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.