Accueil Le Prophète Muhammad (§)
Le Prophète Muhammad Ben Abdullah (§)
01-Le Prophète Muhammad Ben Abdullah (§) - Quelques traits du Prophète
Biographies - Biographies-Antérieurs
Écrit par Harûn Yahya   
Mardi, 12 Août 2008 11:00
Index de l'article
01-Le Prophète Muhammad Ben Abdullah (§)
I Introduction
II La moralité sublime du Prophète telle qu'elle apparaît dans le Coran
Le Prophète ne mettait en pratique que ce qui lui avait été révélé
La confiance du Prophète en Dieu: un exemple pour tous les hommes
Le Prophète cherchait toujours à ne plaire qu’à Dieu, n’attendant rien d’autrui
La patience dont faisait preuve le Prophète face aux difficultés
Le Prophète était toujours tolérant envers les gens autour de lui
La justice exemplaire du Prophète
Celui qui obéit au Prophète obéit aussi à Dieu
Le Prophète avertissait et prêchait les hommes de sorte à influencer leur conscience
Le Prophète magnifiait continuellement son Seigneur
Le Prophète était l’annonciateur de bonnes nouvelles
Le Prophète rappelait à son peuple que lui aussi était un être humain
Le Prophète soulageait les musulmans de leur détresse
Le Prophète était plein d’égards et de considération envers les croyants
Comment le Prophète priait et implorait la miséricorde divine pour les croyants
Le Prophète consultait les croyants
Dieu a accordé au Prophète la gloire et l’honneur
Le Prophète était toujours plein d’égards et de courtoisie
Dieu a toujours protégé le Prophète
L’importance que le Prophète attachait à la propreté
Les prières du Prophète
La façon dont le Prophète transmettait le message de Dieu
III Le Prophète expliquait aux hommes que la puissance de Dieu est infinie
Le Prophète expliquait que la seule voie droite est celle de Dieu
Le Prophète mettait les hommes en garde contre l’idolâtrie
Le Prophète a révélé que seul Dieu connaît l’invisible
Le Prophète rappelait aux hommes que Dieu entend leurs conversations les plus secrètes
Le Prophète a annoncé que le Coran était la parole révélée de Dieu
Le Prophète a révélé qu’au Jour des Comptes, nul ne portera les péchés d’autrui
Le Prophète conseillait à son peuple de tirer les leçons de la ruine de leurs prédécesseurs
Le Prophète rappelait aux hommes la terrible échéance de la mort
Il a révélé que seul Dieu avait connaissance de l’Heure
Il nous a révélé que certaines personnes resteront en enfer pour l’éternité
Il nous a invités à nous remémorer Dieu en L’invoquant par Ses plus beaux noms
Il disait aux gens de ne pas faire de distinction entre les prophètes
Le Prophète exhortait les gens à avoir une bonne morale
Le Prophète mettait les gens en garde contre l’arrogance
Muhammad était aussi le prophète des djinns
Les avertissements du Prophète à ses adversaires
Il ne s’engageait pas dans des discussions futiles avec les mécréants
Il appelait les mécréants à se repentir
Il prévenait les mécréants de leur défaite inévitable
Il mettait les mécréants en garde contre les supplices de l’enfer
Il parlait avec fermeté aux mécréants, leur disant qu’il ne se joindrait jamais à eux
Les rappels du Prophète aux Gens du Livre
Le Prophète ne polémiquait jamais avec les Gens du Livre et ne les contraignait jamais à croire
Il appelait les Gens du Livre à adorer Dieu sans rien Lui associer
IV L'apparence extérieure du Prophète
La beauté physique du Prophète
La prestance du Prophète
L’apparence extérieure du Prophète
Le sceau de la prophétie du Prophète
La chevelure du Prophète
La tenue vestimentaire du Prophète
Les vêtements de sortie du Prophète
L’anneau et le sceau du Prophète
La démarche du Prophète
La façon dont le Prophète s’asseyait
La façon de parler du Prophète
La douce odeur du Prophète
Les mets favoris du Prophète
Les boissons favorites du Prophète
Ce que le Prophète a dit sur l’eau
Quelques traits du Prophète
V La vie exemplaire du Prophète
Le Prophète souriait souvent et enjoignait aux autres d’en faire autant
Les relations et conversations du Prophète avec ses compagnons
Le Prophète aimait à rire et plaisanter avec ses compagnons
Les conseils du Prophète à propos de la fraternité
L’intérêt et l’affection du Prophète pour les enfants
Les épouses du Prophète sont les mères des croyants
VI Ce que le Prophète a dit sur le futur
Informations relatives à l’inconnaissable que le Prophète a révélées dans les hadiths
Les hadiths du Prophète concernant les signes de la fin des temps
Les signes de la fin des temps se manifestent l’un après l’autre
VII Conclusion
Notes :
Toutes les pages

 

Quelques traits du Prophète

L’Imam Ghazali, surnommé “Houjjatoul Islam”, a collecté et rassemblé quelques-uns des traits sublimes du Prophète répertoriés par de grands savants islamiques tels que Tirmidhi, Tabarani, Mouslim, Imam Ahmad, Abou Dawoud et Ibn Maja:

 

Le Prophète était le plus patient des hommes, le plus brave d’entre eux, le meilleur juge et celui qui pardonnait le plus... il était l’homme le plus charitable de tous. Il ne passait jamais une nuit en ayant avec lui un dinar ou un dirham. Chaque fois qu’il recevait de l’argent, et ne trouvait personne qui l’acceptât en aumône, il refusait de rentrer à la maison tant qu’il ne l’avait pas distribué aux pauvres et nécessiteux. Il ne stockait jamais pour plus d’un an les provisions nécessaires à sa famille que Dieu avait bien voulu lui donner. Il avait pour habitude de prendre un cinquième des dattes et de la farine qui lui parvenaient. Le surplus, il le donnait en aumône. Il faisait la charité à qui le suppliait, même s’il s’agissait de ses réserves.

 

Il ne se vengeait jamais pour des raisons personnelles mais seulement lorsqu’il s’agissait de préserver les droits de Dieu. Il disait toujours la vérité même si cela pouvait être une source d’ennuis pour lui ou ses compagnons.

 

Il était très modeste, dépourvu de tout orgueil, et il était éloquent sans recourir à l’enflure.

 

Il avait une belle constitution et ne se laissait jamais accaparer par des obligations terrestres.

 

Il faisait de longs trajets pour rendre visite aux malades, appréciait les parfums et détestait les mauvaises odeurs. Il s’asseyait avec les pauvres et les déshérités, honorait les notables, leur conseillait d’être bienfaisants et bons envers leur famille. Il ne traitait personne avec rudesse et acceptait les excuses qu’on lui présentait.

 

Il considérait le sport et les jeux comme licites, jouait avec ses femmes et faisait la course avec elles. Il ne détestait pas les pauvres pour leur dénuement ni ne craignait les rois pour leur puissance. Il invitait tout le monde, les grandes comme les petites gens, à se tourner vers Dieu. Dieu l’avait pourvu de toutes les plus belles qualités possibles.

 

Aux moments où le Coran lui était révélé il souriait beaucoup. Quand quelque chose arrivait, il s’en remettait à Dieu et lui adressait cette invocation: “Ô Dieu, montre-moi la vérité d’une façon vraie ou fais-moi la grâce d’y renoncer. Tu guides sur le droit chemin qui Tu veux.” Dieu lui révéla le Coran et à travers ce Livre lui enseigna de nobles manières. 151