Accueil Le Prophète Muhammad (§)
Le Prophète Muhammad Ben Abdullah (§)
01-Le Prophète Muhammad Ben Abdullah (§) - La prestance du Prophète
Biographies - Biographies-Antérieurs
Écrit par Harûn Yahya   
Mardi, 12 Août 2008 11:00
Index de l'article
01-Le Prophète Muhammad Ben Abdullah (§)
I Introduction
II La moralité sublime du Prophète telle qu'elle apparaît dans le Coran
Le Prophète ne mettait en pratique que ce qui lui avait été révélé
La confiance du Prophète en Dieu: un exemple pour tous les hommes
Le Prophète cherchait toujours à ne plaire qu’à Dieu, n’attendant rien d’autrui
La patience dont faisait preuve le Prophète face aux difficultés
Le Prophète était toujours tolérant envers les gens autour de lui
La justice exemplaire du Prophète
Celui qui obéit au Prophète obéit aussi à Dieu
Le Prophète avertissait et prêchait les hommes de sorte à influencer leur conscience
Le Prophète magnifiait continuellement son Seigneur
Le Prophète était l’annonciateur de bonnes nouvelles
Le Prophète rappelait à son peuple que lui aussi était un être humain
Le Prophète soulageait les musulmans de leur détresse
Le Prophète était plein d’égards et de considération envers les croyants
Comment le Prophète priait et implorait la miséricorde divine pour les croyants
Le Prophète consultait les croyants
Dieu a accordé au Prophète la gloire et l’honneur
Le Prophète était toujours plein d’égards et de courtoisie
Dieu a toujours protégé le Prophète
L’importance que le Prophète attachait à la propreté
Les prières du Prophète
La façon dont le Prophète transmettait le message de Dieu
III Le Prophète expliquait aux hommes que la puissance de Dieu est infinie
Le Prophète expliquait que la seule voie droite est celle de Dieu
Le Prophète mettait les hommes en garde contre l’idolâtrie
Le Prophète a révélé que seul Dieu connaît l’invisible
Le Prophète rappelait aux hommes que Dieu entend leurs conversations les plus secrètes
Le Prophète a annoncé que le Coran était la parole révélée de Dieu
Le Prophète a révélé qu’au Jour des Comptes, nul ne portera les péchés d’autrui
Le Prophète conseillait à son peuple de tirer les leçons de la ruine de leurs prédécesseurs
Le Prophète rappelait aux hommes la terrible échéance de la mort
Il a révélé que seul Dieu avait connaissance de l’Heure
Il nous a révélé que certaines personnes resteront en enfer pour l’éternité
Il nous a invités à nous remémorer Dieu en L’invoquant par Ses plus beaux noms
Il disait aux gens de ne pas faire de distinction entre les prophètes
Le Prophète exhortait les gens à avoir une bonne morale
Le Prophète mettait les gens en garde contre l’arrogance
Muhammad était aussi le prophète des djinns
Les avertissements du Prophète à ses adversaires
Il ne s’engageait pas dans des discussions futiles avec les mécréants
Il appelait les mécréants à se repentir
Il prévenait les mécréants de leur défaite inévitable
Il mettait les mécréants en garde contre les supplices de l’enfer
Il parlait avec fermeté aux mécréants, leur disant qu’il ne se joindrait jamais à eux
Les rappels du Prophète aux Gens du Livre
Le Prophète ne polémiquait jamais avec les Gens du Livre et ne les contraignait jamais à croire
Il appelait les Gens du Livre à adorer Dieu sans rien Lui associer
IV L'apparence extérieure du Prophète
La beauté physique du Prophète
La prestance du Prophète
L’apparence extérieure du Prophète
Le sceau de la prophétie du Prophète
La chevelure du Prophète
La tenue vestimentaire du Prophète
Les vêtements de sortie du Prophète
L’anneau et le sceau du Prophète
La démarche du Prophète
La façon dont le Prophète s’asseyait
La façon de parler du Prophète
La douce odeur du Prophète
Les mets favoris du Prophète
Les boissons favorites du Prophète
Ce que le Prophète a dit sur l’eau
Quelques traits du Prophète
V La vie exemplaire du Prophète
Le Prophète souriait souvent et enjoignait aux autres d’en faire autant
Les relations et conversations du Prophète avec ses compagnons
Le Prophète aimait à rire et plaisanter avec ses compagnons
Les conseils du Prophète à propos de la fraternité
L’intérêt et l’affection du Prophète pour les enfants
Les épouses du Prophète sont les mères des croyants
VI Ce que le Prophète a dit sur le futur
Informations relatives à l’inconnaissable que le Prophète a révélées dans les hadiths
Les hadiths du Prophète concernant les signes de la fin des temps
Les signes de la fin des temps se manifestent l’un après l’autre
VII Conclusion
Notes :
Toutes les pages

 

La prestance du Prophète

Ses compagnons on décrit la beauté du Prophète en ces termes:

 

Le Prophète avait une très belle constitution. Certains comparaient l’éclat de sa beauté à celle de la pleine lune… Son nez était fin… Son visage était calme… Sa barbe était épaisse… Sa nuque était la plus belle qu’on ait vue… Quand les rayons du soleil tombaient sur sa nuque, elle ressemblait à une coupe d’argent mêlé à de l’or... L’espace entre ses deux épaules était large. 67

 

Anas bin Malik dit:

 

Le Messager de Dieu n’était pas excessivement grand ni petit. Il n’était ni brun ni pâle. Ses cheveux n’étaient ni raides ni boucles. Dieu lui confia la prophétie à l’âge de quarante ans. Il resta dix ans à la Mecque, et dix ans à Médine, et Dieu le Tout Puissant le fit mourir à soixante ans. Il n’y avait pas vingt poils blancs dans sa barbe ou ses cheveux, que Dieu le bénisse et lui accorde le salut. 68

 

Rasulullah était d’une propreté méticuleuse et d’une grande beauté. 69

 

Anas bin Malik dit:

 

Le Prophète n’était ni grand ni petit. Il était beau. Ses cheveux n’étaient ni fins ni frisés. Son teint n’était ni très pâle, ni brun. 70

 

Baraa bin Aazib rapporte:

 

Je n’ai jamais vu personne de plus beau que Rasullullah. Ses cheveux tombaient sur ses épaules. L’espace entre celles-ci était large. Il n’était pas très grand, mais pas petit non plus. 71

 

Ibrahim b. Muhammad, l’un des petits fils d’Ali, nous rapporte ceci:

 

Quand Ali décrivait le Prophète il disait:

 

Il n’était ni très grand ni très petit, mais c’était un home de taille moyenne. Ses cheveux n’étaient pas vraiment raides ni bouclés mais avec une texture médiane. Son teint était rosé, et il avait de grands yeux bordés de longs cils. Il avait des articulations et les épaules saillantes… Entre ses épaules se trouvait le sceau de la prophétie. Il avait une poitrine plus fine que tout autre, était plus sincère dans ses propos que n’importe qui, il avait la meilleure nature et la meilleure lignée... Ceux qui le voyaient étaient frappés de stupeur et ceux qui le fréquentaient l’aimaient. Ceux qui l’ont décrit ont dit qu’ils n’ont jamais vu son semblable, ni avant, ni après. 72

 

Hassan dit:

 

Il avait de grandes qualités, et les autres le tenaient en haute estime. Sa face bénie était telle la pleine lune. Il était un peu plus grand qu’un homme de taille moyenne, sans être d’une taille élevée. Ses cheveux étaient légèrement bouclés. S’ils se séparaient naturellement au milieu, il les laissait ainsi, mais sinon il ne prenait pas la peine généralement de les diviser au milieu… Rasulullah avait un teint très lumineux et un front très large. Ses sourcils étaient fournis mais leurs poils étaient fins…

 

Sa nuque était belle et fine comme celle d’une statue, sa couleur était belle et lumineuse comme l’argent. Toutes les parties de son corps avaient une taille convenable. Son corps formait un ensemble harmonieux… 73

 

Abou Houraira le décrit ainsi:

 

Le teint de Rasulullah était blanc, un peu rosé. Ses yeux étaient très noirs et ses cils longs. 74

 

Son front était large et l’espace qui séparait ses sourcils était aussi brillant que l’argent pur et ses prunelles étaient d’un noir teinté de rouge. Ces cils étaient fournis… Quand il souriait ou riait, ses dents brillaient de mille feux. Il avait de très belles lèvres… Sa barbe était épaisse. Son cou aussi était très beau, ni trop long, ni trop court. Quand les rayons du soleil tombaient dessus, on aurait dit une coupe d’argent mêlée d’or. Sa poitrine était large. Elle était semblable à un miroir et blanche comme la lune… Ses épaules étaient larges et ses paumes douces comme la laine. 75

 

Oum Ma’bad, qui était connue pour sa générosité, sa droiture et son courage, reçut la visite du Prophète durant son émigration de la Mecque vers Médine, mais elle ne le reconnut pas. Cependant, quand elle le décrivit à son mari, il n’eut aucun mal à le reconnaître d’après ce portrait:

 

Il se dégageait de lui un éclat plein de pureté et il avait une contenance imposante. Ses manières étaient raffinées… Il avait de très beaux yeux… Ses cheveux d’un noir brillant étaient légèrement frisés et il les portait longs. Sa voix était celle d’un chef. Sa tête était bien proportionnée et son cou fin. Il avait une expression sublime et pensive, marquée par la sérénité et la contemplation. L’étranger était d’abord frappé par la distance qui le séparait de lui mais dès qu’il se familiarisait avec lui, cette fascination se muait en affection et respect. Il s’exprimait de façon douce et distinguée. Son discours était toujours bien agencé et exempt de mots superflus, tel un collier de perles. Il était d’une stature moyenne, ni trop grande, ni trop petite. Il avait un éclat et une fraîcheur étonnante. Il était toujours entouré de ses compagnons. Chaque fois qu’il prononçait un mot, l’assistance l’écoutait avec une attention soutenue, et chaque fois qu’il donnait un ordre, tous rivalisaient de vitesse pour l’exécuter. C’était un chef et un leader. 76

 

Comme nous pouvons le voir d’après le témoignage de ceux qui l’ont connu, le Prophète était d’une extraordinaire beauté, son corps était bien proportionné et son visage était d’une finesse à couper le souffle. Il avait aussi une constitution athlétique et vigoureuse.