Cheikh al-Alawî - son Testament
Historique de la confrérie - Au vivant du Cheikh al-Alawi
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Lundi, 21 Septembre 1931 16:12

Quand le cheikh al-Alawi senti la mort s'approcher, il fit appel à deux fonctionnaires pour écrire son testament.

_______________________

Habous par Benalioua Ahmed

N° 763 du registre des minutes.

L’An 1931, le 21 Septembre.

Au sein du prétoire judiciaire de la Mahkama de Mostaganem Département d’Oran et par devant le Cheikh Qadi Sidi Farsi Abdel-Bâqî, Chevalier de la Légion d’honneur, assisté de ses deux témoins instrumentaires : Sidi Zaghrib Lamri Ben Ahmed, Bachadel et Sidi Raïs Mohammed Ben Ahmed...

 

A comparu :

Sidi Benalioua Ahmed ould Mostefa, Cheikh de la Zaouïa Alaouia, située à Mostaganem, Tijditt.

Lequel comparant, étant sain de corps et d’esprit, a reconnu avoir constitué Habous tout ce qu’il possède en fait de biens immobiliers, mobiliers et non mobiliers.

D’abord au profit de lui-même durant sa vie.

 

Puis par la dévolution s’en fera d’après les indications suivantes exprimées en dix articles dont chacun devra être fidèlement observé. Telle étant la volonté formelle du fondateur, qui, en delà a agit selon la doctrine du Grand Imam Abû Hanîfa Ano’mân, daigne Dieu très Haut Être satisfait de lui et de tous les Imâms bien dirigés.

 

Article 1er

La zaouïa, sise en la ville de Mostaganem, faubourg de Tijditt, soit la mosquée et les pièces qui y dépendent, est constitué Habous au profit des gens qui y viennent prier en général et des membres pour dire les oraisons, réciter le Coran et enseigner la religion.

 

Article 2ème

Tout ce qui appartient au dit comparant en fait de maisons contigües à la mosquée, celles qui sont en dehors de cette mosquée, ainsi que les immeubles qu’il possède ; tel le verger situé à la vallée des jardins, banlieue de Mostaganem, la maison sise au bord de la mer, les terrains qui en dépendent , les jardins se trouvant en contre-haut de la maison, la maison sise à Alger, faubourg de Saint-Eugène, enfin les terres situées aux Douars (communes) Zegaier, Guetara, Mina, sont habousés au profit de la zaouïa mère de Mostaganem et pour l’entretien des gens qui y résident, selon les dispositions de l’article ci-après.

 

Article 3ème

Les dépenses qu’il y aura lieu tout d’abord de faire sur les revenus du Habous serviront à l’entretien de l’administrateur et sa famille, l’épouse du constituant, les reclus de la zaouïa qui y résident et s’y trouvent du vivant du fondateur ; enfin le reliquat sera affecté à l’entretien des personnes se consacrant au scinde la zaouïa, à dire les oraisons (Dhikr) et à l’enseignement religieux dont l’institution est formellement exigée par le fondateur.

 

Article 4ème

Les biens de tout nature présentement constitués Habous seront gérés par l’honorable sidi Bentounès Adda ould Benaouda, demeurant à Mostaganem, institué au rang de fils du fondateur. Cet administrateur exercera sa régence selon les prescriptions édictées sans que nul ne puisse s’y opposer, à moins qu’il ne contrevienne excessivement à la volonté du fondateur quant à la destination du Habous.

Il administrera ainsi tous les biens sus-indiqués, sa vie durant ; à sa mort, la gérance sera confiée au plus vertueux de ses fils et s’il n’aura pas de postérité habile à cette fonction, l’administrateur sera choisi parmi les adeptes de la confrérie dont la conduite sera bonne et dont l’esprit de sagesse sera certain.

 

*****

 

Il nous manque le contenu des articles restants. Néanmoins, nous avons lu dans le site des Alawis du Maroc, disciples du Cheikh sidi Bûzîdî Bujrâfî ce qui suit :

Sa femme Waraqa Maghnia fille d’Ali lui a été donné le choix de prendre son héritage de la fortune personnelle du Cheikh qu'il avait gagné avant qu’il se consacre à l'Ordre et qu’elle pourrait rester là où elle sera pleinement honorée et respectée. A son décès, il a été demandé qu'elle soit enterrée à côté de lui.

Quant à l'héritage spirituel et les enseignements de l'Ordre, il a été déclaré que tous ceux qui étaient affiliés ont leur part de l'héritage. (Fin de ce que nous avons pu lire du contenu du testament…)

 
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.