Accueil Historique de la confrérie Au vivant du Cheikh al-Alawi
Historique de la confrérie Alawiyya
Histoire religieuse des migrations : le cas de la tariqa Alawiyya
Historique de la confrérie - Au vivant du Cheikh al-Alawi
Écrit par Asma Sassi   
Mercredi, 09 Avril 2014 20:00

Les Cahiers de l'Islam :  Qu’entendez-vous par histoire religieuse des migrations ?

Asma Sassi : On sait, en sciences sociales, que le thème de la religion est essentiel pour comprendre certains mécanismes ou certaines logiques inhérentes à la vie en migration. De nombreux colloques et ouvrages de sociologie ou d’anthropologie traitent de cette corrélation entre religion et migration, tout particulièrement lorsque l’on évoque les migrations africaines. On s’intéresse alors aux réseaux religieux qui façonnent et facilitent la route des migrants, souvent même leur installation ; on s’intéresse également à l’essor d’un marché de biens religieux au sein duquel les migrants tiennent une place participative. A l’arrière-plan, la question porte essentiellement sur la fonction du religieux dans la définition identitaire, sociale, voire même politique du migrant.

Lire la suite...
 
Al-Balagh al-Jazaïri
Historique de la confrérie - Au vivant du Cheikh al-Alawi
Écrit par Derwish al-Alawi   
Mercredi, 10 Avril 2013 02:46

Al-Balagh al-Jazaïri (Le communiqué ou Message algérien) Hebdomadaire (1926) fondé par le Cheikh al-Alawî. Organe scientifique d'informations et de défense des intérêts musulmans. Directeur Amarouche Lakhdar. Rédacteur en chef Mohammed al-Mehdi, Adda Bentounès, puis Hassan Tarabûlsi à partir de 1935. Muhammad Sharif Ou-Qâri fut l'un des derniers rédacteurs d'al-Balagh avant sa disparition. Adresse 12, rue Warnier Alger.

 
L’écho de la Confrérie de Ben Aliwa en Tunisie entre 1920 & 1934
Historique de la confrérie - Au vivant du Cheikh al-Alawi
Écrit par Derwish al-Alawi   
Vendredi, 21 Mai 1993 13:44

"L’écho de la Confrérie de Ben Aliwa en Tunisie entre 1920 & 1934" de A. Tlili . Publié en langue arabe et francais dans la Revue d'histoire maghrébine : époque moderne et contemporaine 1993  N°69-70.

Bien que cette article ne fait pas éloge de la Confrérie Alawiyya, mais il serait intéressant de lire son contenu, je n'ai pu l'avoir malgré mes recherches. M. Ajili Tlili est connu pour son adhésion à la pensée wahhabite, il a, à son actif quelques ouvrages fustigeant le soufisme et les confréries en général.

 
Origine, situations socioprofessionnelles et évolution numérique des disciples Alawîs
Historique de la confrérie - Au vivant du Cheikh al-Alawi
Écrit par Salah Khelifa   
Dimanche, 07 Janvier 1934 15:09

Au soir de la vie du Cheikh al-Alawî, la confrérie était en voie de devenir réellement cosmopolite; elle acceptait pratiquement tout le monde en son sein; elle était loin de ce qu'on appelait une confrérie sélective; ses adeptes, en tout cas, n'étaient pas triés sur le volet. Des pauvres, des riches, des ignorants, des instruits, formant un seul groupe, dans une seule enceinte pour une seule idée. Il est certain que les adeptes d'origine musulmane, ou plutôt musulmans de naissance formaient l'essentiel de la communauté Alawie. Mis à part la majorité qui était d'origine algérienne, les autres venaient du Maroc, de Tunisie, du Riff (espagnol), de Tripolitaine (Libye), du Yémen, de Syrie.

Lire la suite...
 
Cheikh al-Alawî - son Testament
Historique de la confrérie - Au vivant du Cheikh al-Alawi
Écrit par Ahmad al-Alawî   
Lundi, 21 Septembre 1931 16:12

Quand le cheikh al-Alawi senti la mort s'approcher, il fit appel à deux fonctionnaires pour écrire son testament.

_______________________

Habous par Benalioua Ahmed

N° 763 du registre des minutes.

L’An 1931, le 21 Septembre.

Au sein du prétoire judiciaire de la Mahkama de Mostaganem Département d’Oran et par devant le Cheikh Qadi Sidi Farsi Abdel-Bâqî, Chevalier de la Légion d’honneur, assisté de ses deux témoins instrumentaires : Sidi Zaghrib Lamri Ben Ahmed, Bachadel et Sidi Raïs Mohammed Ben Ahmed...

Lire la suite...