Accueil Historique de la confrérie
Historique de la confrérie Alawiyya
Histoire religieuse des migrations : le cas de la tariqa Alawiyya
Historique de la confrérie - Au vivant du Cheikh al-Alawi
Écrit par Asma Sassi   
Mercredi, 09 Avril 2014 20:00

Les Cahiers de l'Islam :  Qu’entendez-vous par histoire religieuse des migrations ?

Asma Sassi : On sait, en sciences sociales, que le thème de la religion est essentiel pour comprendre certains mécanismes ou certaines logiques inhérentes à la vie en migration. De nombreux colloques et ouvrages de sociologie ou d’anthropologie traitent de cette corrélation entre religion et migration, tout particulièrement lorsque l’on évoque les migrations africaines. On s’intéresse alors aux réseaux religieux qui façonnent et facilitent la route des migrants, souvent même leur installation ; on s’intéresse également à l’essor d’un marché de biens religieux au sein duquel les migrants tiennent une place participative. A l’arrière-plan, la question porte essentiellement sur la fonction du religieux dans la définition identitaire, sociale, voire même politique du migrant.

Lire la suite...
 
Al-Balagh al-Jazaïri
Historique de la confrérie - Au vivant du Cheikh al-Alawi
Écrit par Derwish al-Alawi   
Mercredi, 10 Avril 2013 02:46

Al-Balagh al-Jazaïri (Le communiqué ou Message algérien) Hebdomadaire (1926) fondé par le Cheikh al-Alawî. Organe scientifique d'informations et de défense des intérêts musulmans. Directeur Amarouche Lakhdar. Rédacteur en chef Mohammed al-Mehdi, Adda Bentounès, puis Hassan Tarabûlsi à partir de 1935. Muhammad Sharif Ou-Qâri fut l'un des derniers rédacteurs d'al-Balagh avant sa disparition. Adresse 12, rue Warnier Alger.

 
Tarîqa Alawiya, confrérie soufie
Historique de la confrérie - Après le décès du Cheikh al-Alawi
Écrit par Derwish al-Alawi   
Vendredi, 23 Janvier 2009 16:09

 

La tarîqa Alawiya est une confrérie soufie fondée en 1909 par le cheikh Ahmed al-Alawi (1869-1934) à Mostaganem. Branche de la confrérie Darqawiya, elle-même issue de la confrérie Shadiliya, elle se développe avec succès dans les années 1920 au Maghreb, en Europe et au Proche-Orient. Dans les années 1920, le cheikh Ahmed al-Alawi se rend en Europe, où les premiers foyers - les zaouïa – ont vu le jour grâce à l’initiative de fuqarâ émigrés en France et en Angleterre notamment. En 1924, une zaouïa est fondée à Paris, Porte de Versailles, puis dans d’autres villes comme Marseille, Orléans, Lille, Châlons-sur-Marne, Nice, Toulouse, Antibes ou Avignon. En 1926, le cheikh Ahmed al-Alawi se rend à Paris pour l’inauguration de la Mosquée ; il y prononce le sermon initial et la première prière. Lors d’un pèlerinage du cheikh à La Mecque, la voie soufie se répand en Syrie, en Palestine, en Égypte et au Yémen. La khalwa (retraite spirituelle) et le dhikr (invocation du nom d’Allah) sont au centre des valeurs spirituelles de la tarîqa.

Lire la suite...
 
Confrèrie Alawiya, quelques notions d'histoire!
Historique de la confrérie - Après le décès du Cheikh al-Alawi
Écrit par La presse algérienne   
Mardi, 08 Novembre 2005 15:04

 

En prenant la relève de cheikh Alaoui, Adda Bentounès créera la première medersa qui plus tard servira de refuge idéal aux nationalistes algériens du PPA. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il ouvrira la première école d’apprentissage au profit de jeunes délinquants et désœuvrés et ce, en y intégrant plusieurs spécialités dont la formation de menuisiers, mécaniciens, imprimeurs et autres boulangers. Son vœu de lancer un journal bilingue musulman sera exaucé avec la création d’ El Morchid et ce, au moment où son sens du pardon, de tolérance et du dialogue entre les cultures et les religions, le poussera à mettre au monde une nouvelle association dénommée Les amis de l’Islam et qui a pendant longtemps regroupé juifs, laïcs, musulmans, chrétiens et boudhistes autour d’un seul idéal, l’amour du prochain.

Lire la suite...
 
L’écho de la Confrérie de Ben Aliwa en Tunisie entre 1920 & 1934
Historique de la confrérie - Au vivant du Cheikh al-Alawi
Écrit par Derwish al-Alawi   
Vendredi, 21 Mai 1993 13:44

"L’écho de la Confrérie de Ben Aliwa en Tunisie entre 1920 & 1934" de A. Tlili . Publié en langue arabe et francais dans la Revue d'histoire maghrébine : époque moderne et contemporaine 1993  N°69-70.

Bien que cette article ne fait pas éloge de la Confrérie Alawiyya, mais il serait intéressant de lire son contenu, je n'ai pu l'avoir malgré mes recherches. M. Ajili Tlili est connu pour son adhésion à la pensée wahhabite, il a, à son actif quelques ouvrages fustigeant le soufisme et les confréries en général.

 
« TEMPS » Article d'El Balagh El Djazairi du 30.05.1936
Historique de la confrérie - Articles des journaux et magazines de l'époque
Écrit par La presse algérienne   
Samedi, 30 Mai 1936 00:16

 

El Balagh publie sous le pseudonyme « Un musulman sincère dans ses Conseils », un article où l'auteur anonyme parle de la création des cercles, des journaux et revues et des écoles coraniques appelées pompeusement médersas, dans toute l'étendue du territoire et donne son avis sur le but poursuivi par leurs fondateurs. Généralement, dit-il, toute œuvre sociale destinée à servir les intérêts généraux du public plait au public et trouve du crédit ; cependant, les animateurs de ce mouvement, qu'on peut compter sur les doigts, se fervent dangereusement d'une méditation dont ils ne connaissent ni la composition, ni l'application, ni les effets. Le public qui s'engoue des doctrines professées dans ces institutions, commet une faute grave, car elles tendent à des fins contraires à celles escomptées ; il écoute tous les brailleurs sans savoir s'ils le mènent au salut ou le précipite dans la géhenne. Or, les brailleurs du second cas forment le 99 pour cent ou la majorité de ceux qui se donnent comme chefs.

Lire la suite...
 
Un cours passage d'un article de Politique étrangère 1936
Historique de la confrérie - Articles des journaux et magazines de l'époque
Écrit par La presse algérienne   
Lundi, 27 Avril 1936 17:08

 

C'est en 1934 qu'est mort Cheikh Ben Alioua, un réformateur audacieux des confréries, dont le mysticisme était fortement pénétré d'influences occidentales, et qui recherchait, par delà l'Islam, le lien mystique qui unit des hommes de diverses religions.

Lire la suite...
 
Communiqué concernant le Journal « El Balâgh-El-Djezaïrî » - L'Écho d'Alger du 21/01/1935
Historique de la confrérie - Articles des journaux et magazines de l'époque
Écrit par L'Écho d'Alger   
Lundi, 21 Janvier 1935 01:47

M.Ben Tounès Si Adda chef spirituel de la confrérie des Allaouïa, a l'honneur d'informer tous les imprimeurs que le journal «El Balâgh-El-Djezaïrî» est la propriété de l'ordre religieux qu'il dirige et que cette feuille ne peut être imprimée par qui que se soit sans instructions de part.

Lire la suite...
 
Le decès du Cheikh al-Alawî - L'Echo d'Alger 16/07/1934
Historique de la confrérie - Articles des journaux et magazines de l'époque

Les obsèques du marabout Ben Alioua Ahmed ont eu lieu hier à Mostaganem

Mostaganem, 15 juillet de notre correspondant particulier.

Le célèbre et vénéré marabout Ben Alioua Ahmed, cheikh de la confrérie des Alaouias, désormais répandue aux quatre coins du globe, est mort à Mostaganem, frappé par la fièvre de Malte.

Lire la suite...
 
«DébutPrécédent123SuivantFin»

Page 1 sur 3
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.