Accueil Biographies des Postérieurs
Biographies
Abd-Allah Ali al-Hakimi
Biographies - Biographies-Postérieurs
Écrit par Salah Khelifa   

 

Originaire du Yémen, fut désigné par le Cheikh al-Alawi mûqaddam de la zawiya de Cardiff. A la mort du Cheikh al-Alawi "il se comporta en ce qui concernait l'investiture...comme devait devait se comporter tous les adeptes de la confrérie, tant du point de vue de l'obéissance que de la soumission." disait Cheikh Adda.

Lire la suite...
 
Abd-Allah Ben-Guettat
Biographies - Biographies-Postérieurs
Écrit par Derwish al-Alawi   

 

 

 

 

 

 

Pas de biographie pour le moment.

 
Abd-Allah Ben-Jeddou
Biographies - Biographies-Postérieurs
Écrit par Derwish al-Alawi   

 

 

 

 

 

 

 

Pas de biographie pour le moment.

 
Abd-Allah Redha (Alphonse Izard)
Biographies - Biographies-Postérieurs
Écrit par Derwish al-Alawi   

Alphonse Izard né en 1908 à Leuc, commune du département de l'Aude en région Languedoc-Roussillon. Athée et jeune militant communiste à Toulon, condamné en 1931 à dix mois de prison pour avoir remis des tracts antimilitaristes aux matelots leur conseillant de les placarder à bord du navire militaire. Militant acharné, condamné une énième fois, il fut exilé plus tard par les autorités de Vichy dans un camp d'internement à ‘Aïn-el-Safra dans le Sud algérien durant la Seconde Guerre mondiale.

Lire la suite...
 
Abderrahmane Charles Tapié
Biographies - Biographies-Postérieurs
Écrit par Derwish al-Alawi   

Abderrahmane (Charles) Tapié est né en 1860. Journaliste de profession depuis 1881, rédacteur de plusieurs journaux de Paris et de province, ex-rédacteur en Chef du Progrès de Biskra. Il créa (à Bône) un organe à tendances arabophiles « El Hack », Journal politique et littéraire dans le but de morigéner certains abus. Cette publication n'eut d'ailleurs aucune durée éphémère (1893 - 1894) et ne fut édité que 26 numéros. Rédacteur en chef de l’Indépendant jusqu’au début 1896 où il tenta de s’établir à Tunis . M. Tapié ouvrit à Oran, au 4 rue de Lyon, une librairie où il se complaisait, en collectionneur averti, à faire une sélection d'ouvrages anciens et modernes les plus variés.

Lire la suite...
 
Abdu-Rahman al-Ghalbazouri
Biographies - Biographies-Postérieurs
Écrit par Derwish al-Alawi   

 

 

 

 

 

 

 

Pas de biographie pour le moment.

 
Abdu-Rahman Al-Shaghouri
Biographies - Biographies-Postérieurs
Écrit par Nuh Hâ Mîm Keller   

 

Le Cheikh Abdu-Rahman est mort à Damas le mardi 8 juin 2004. Le Cheik Nuh Ha Mim Keller, qui a passé 22 ans avec le Cheikh Abdu-Rahman, raconte avec émotion sa vie, exemple et enseignement. Cheikh Abdu-Rahman Al-Shaghouri a laissé ce monde. Des milliers sont venus à son enterrement mercredi à la mosquée du Cheikh Muhyiddin Ibn Al-`Arabi dans le quartier d’Al Salihiyya. Parmi le peuple qui a prié pour lui et enterré, étaient ceux qui l'ont connu comme père, ami, disciple, professeur, poète mystique et un bon vocaliste, et le Cheikh Soufi.

Lire la suite...
 
Abdu-Rahman Ayrout
Biographies - Biographies-Postérieurs
Écrit par Derwish al-Alawi   

La ville de Banias : Le château d'Al-Marqab Ville côtière syrienne au bord de la Mer Méditerranée, Banias fut un ancien port déjà connu du temps des Phéniciens. Entourée de collines et de montagnes, elle est surplombée par le château d’Al-Marqab, une forteresse massive construite en pierre basaltique noire et comptant quatorze tours. Les vergers et les champs de cette ville se voient protégés par des murs de cyprès fièrement dressés contre le vent maritime. Banias fut connue pour ses forêts, ses exportations du bois, ses vergers et ses collines vertes. Mais aujourd’hui la nature a cédé du terrain et les forêts sont en voie de disparition face au développement de raffineries de pétrole, symbole du paysage moderne de cette ville.

Lire la suite...
 
Abdu-Rahman Ou'Bouaziz
Biographies - Biographies-Postérieurs
Écrit par Derwish al-Alawi   

Abdu-Rahman Ou'Bouaziz s'exprime ainsi : "J’allais trouver un Cheikh [khalwatî] à Bougie (Bejaia à l’est de l’Algérie), et je reçus de lui l’initiation après qu’il m’eut prescrit, comme condition, la récitation quotidienne d’un nombre considérable de litanies. J’eus la persévérance de les réciter régulièrement, et après un certain temps, il m’ordonna de jeûner chaque jour en ne mangeant que du pain d’orge trempé dans de l’eau. J’observais aussi cette règle, alors il me transmit les sept Noms spécialement utilisées pour l’invocation dans cette Tarîqa…Au bout de quelques jours, il me donna l’ordre de partir pour servir de guide à d’autres. En attendant cela, je fus aussitôt accablé de découragement et de déception, car je savais que ce n’était pas là ce que j’étais venu chercher. J’avais seulement reçu de lui quelques vagues indications dont je n’avais pas saisi le sens et lorsque je lui en fis part, il m’interdit sévèrement de renouveler un tel aveu devant lui ou devant mes condisciples, de crainte de susciter en eux des doutes…(1)

Lire la suite...
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 1 sur 20
Copyright © 2017 A.C.A.A - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawî. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.